LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La foule acclamant l'arrivée des militaires dans les rues de Bamako, le 18 août, après le coup d'Etat contre le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.

Quelle transition se dessine au Mali ?

10 min
À retrouver dans l'émission

La junte qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août dernier avait promis une « transition politique civile ». Les discussions avec la Cédéao évoquent désormais une transition militaire. Entretien avec Michel Galy, spécialiste de l'Afrique subsaharienne.

La foule acclamant l'arrivée des militaires dans les rues de Bamako, le 18 août, après le coup d'Etat contre le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.
La foule acclamant l'arrivée des militaires dans les rues de Bamako, le 18 août, après le coup d'Etat contre le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta. Crédits : STRINGER - AFP

Alors que se poursuivent aujourd'hui les discussions entre les militaires putschistes et les représentants de la Communauté des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao), la perspective d'une "transition civile" de neuf mois semble s'éloigner.  Partie pour durer finalement trois années, la transition pourrait s'appuyer essentiellement sur les militaires, comme l'a laissé entendre une source de la Cédéao à l'Agence France Presse. 

Quelle place serait alors accordée au mouvement d'opposition, certes hétéroclite, qui a battu le pavé à Bamako et au-delà pendant des semaines pour demander le départ d'IBK? Quelles sont les priorités de la transition? Quels intérêts défendent les représentants de la Cédéao, mais aussi les dirigeants français largement impliqués au Mali via l'opération Barkhane? Éléments de réponse avec Michel Galy, auteur de La guerre au Mali aux éditions La Découverte.

L'armée malienne est faible, elle est sous équipée, et peut-être que sa chance d'être en contact avec des forces civiles dynamiques.  Michel Galy

La situation est très évolutive. Est ce qu'il va y avoir un président civil issu du mouvement M5? Est ce qu'il va y avoir un président militaire? Quelle sera la composition du gouvernement? Quelle sera l'attitude des pays de la sous région et par ailleurs de la France dans tout cela? Il ne faut pas oublier que le Mali est un État faible avec une société forte. C'est le cas de tous ces États sahéliens où l'intervention française, décidée sans leur autorisation, finit par les affaiblir.   Michel Galy

Intervenants
  • professeur de géopolitique, spécialiste de l'Afrique subsaharienne
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......