LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Demain, le village olympique ? Site de construction à Saint-Denis, avril 2021

Plaine Saint-Denis : une annexe du capital parisien

13 min
À retrouver dans l'émission

La Seine-Saint-Denis espère profiter de la prodigalité budgétaire associée aux JO 2024 pour développer ses infrastructures et donner un nouvel élan à l'activité économique. A quels obstacles doit faire face le projet ?

Demain, le village olympique ? Site de construction à Saint-Denis, avril 2021
Demain, le village olympique ? Site de construction à Saint-Denis, avril 2021 Crédits : Christophe ARCHAMBAULT - AFP

Les JO 2024 continuent à se préparer, et le "93" compte bien tirer son épingle du jeu : le département le plus pauvre de France doit bénéficier de la majorité des financements débloqués pour compléter l'infrastructure sportive des JO parisiens. La Plaine Saint-Denis, un regroupement de neuf communes du Nord-Est parisien, espère bénéficier du même effet de levier qui avait profité à Stratford, quartier défavorisé de Londres, lorsque la ville avait accueilli les Jeux en 2012.  

Village olympique, cluster des médias et centre aquatique, ces projets infrastructurels font partie des 3,2 milliards d'euros qui vont être injectés en Seine-Saint-Denis pour préparer le département aux JO. Les pouvoirs publics au chevet d'un département en difficulté, stratégie gagnante ? Les investissements attendus vont-ils effectivement servir les bénéficiaires attendus ? Nous en parlons avec Alexandre Faure, chercheur en études urbaines à l'EHESS. 

Le Grand Paris à l'oeuvre 

Après un pôle financier à l'ouest avec le quartier de la Défense, et un pôle de recherche au sud avec le plateau de Saclay, c'est au tour du nord de Paris de devenir un pôle événementiel grâce aux travaux engagés sur la plaine Saint-Denis.

Si les équipements au niveau de la porte de la Chapelle seront rattachés à la mairie de Paris, c'est surtout le centre aquatique, à cheval sur Saint-Ouen et Aubervilliers, qui bénéficiera à la Seine-Saint-Denis, d'après Alexandre Faure. Le village olympique devra par ailleurs faire le bonheur du 93 :

On peut dire que selon les contextes locaux, il y a des différences importantes dans la manière dont l'héritage olympique est utilisé ou non. Avec la pression immobilière qu'il y a sur le logement à Paris, on peut estimer que le village sera sûrement bien utilisé. Alexandre Faure

Si les Jeux n'ont pas initié de nouveaux projets d'infrastructure de mobilité, ils ont permis de débloquer certains fonds pour les accélérer : 

Les Jeux n'apportent rien sur le plan des transports à proprement parler. Les programmes de transports liés à ce qu'on appelle le Grand Paris Express, la rénovation du RER et l'extension des tramways, font partie d'un ensemble de projets votés suite à la loi de 2010 relative au Grand Paris.

Contrairement au métro, l'enfouissement des lignes qui partent du village olympique et vont jusqu'au nord de Paris constitue un problème paysager et d'emprise au sol. Là, il a bien fallu attendre le vote pour les Jeux afin de débloquer les fonds. Alexandre Faure

Effet d'image ou politique de renouveau ?

Pour Alexandre Faure, il faut relativiser les sommes débloquées pour la Seine-Saint-Denis dans le cadre des JO :

Ça reste quand même une somme qui n'est pas du tout comparable à la hauteur des investissements publics permanents que l'on fait en Seine-Saint-Denis pour la rénovation urbaine.

On a voulu faire croire, comme d'ailleurs à chaque Jeux olympiques, que les Jeux étaient l'occasion de transformer profondément la société. Ça sera certainement faux parce que, comme l'ont montré toute une série de recherche en économie du sport, on n'a jamais réussi à démontrer l'avantage économique d'accueillir un tel événement.

Les problèmes de la Seine-Saint-Denis ne sont pas tant des problèmes infrastructurels. Il en existe évidemment, mais la Seine-Saint-Denis a d'autres difficultés sociales, et notamment sur le plan de la formation des populations pour l'accès à l'emploi, la formation des jeunes et les inégalités sociales. Alexandre Faure

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......