LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Schubert par Rosemary Standley, une petite Nuit blanche et un documentaire très fort sur Billie Holiday

2 min
À retrouver dans l'émission

Ce weekend, on écoute le nouvel album de Rosemary Standley qui chante Schubert à sa façon, on peut tenter une sortie dans les rues franciliennes pour la Nuit blanche épurée du fait du contexte sanitaire, et aller au cinéma voir "Billie" consacré à Lady Day

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Schubert in Love, c'est letitre du nouvel album de Rosemary Standley, un album aux couleurs folk et jazzy enregistré avec l’ensemble Contraste pour le label Alpha

La traditionnelle Nuit blanche aura bien lieu ce soir à Paris et en Ile-de-France, mais avec un dispositif réduit et dans une version largement épurée, avec des jauges réduites et sans foule. On peut voir les réjouissances ici

Si on n'a pas envie d'arpenter les rues, on peut se réfugier au cinéma devant Billie de James Erskine, un film sélectionné à Deauville…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Billie retrace le destin tragique de l’une des plus grandes chanteuses du XXe siècle, Billie Holiday, victime elle aussi en son temps de la ségrégation raciale et de l’abus de pouvoir de certains hommes. Le film raconte son histoire à travers les voix de toutes celles et ceux qui l’ont connue, grâce à des enregistrements qu’avait faits une journaliste en vue d’écrire sa biographie: le réalisateur nous donne ainsi à entendre quelques extraits des deux cents heures de témoignages incroyables que Linda Kuehl avait pu recueillir, les voix de Charles Mingus, Tony Bennett, Count Basie, ses amants, ses avocats, ses proxénètes et même les agents du FBI qui ont arrêtée Billie Holiday pour détention de drogue. Ce faisant, il donne a entendre ces bandes jusque là restées inédites, la journaliste étant morte dans des conditions non élucidées avant d'avoir pu finir sa biographie. Le film vaut le détour, on y voit Lady Day avec des visages tous plus différents les uns que les autres, on la voit chanter, My Man, Strange fruit, God Bless the Child, et avec son histoire racontée en parallèle, c'est bouleversant.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques
7H10
33 min
L'Invité(e) culture
Caroline Sonrier : "A l'opéra, il faut tout réinventer"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......