LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Thomas Dutronc et Ingmar Bergman

3 min
À retrouver dans l'émission

Un album live très réussi du chanteur-guitariste Thomas Dutronc et son groupe, un documentaire personnel sur Ingmar Bergman avant la rétrospective pour le centenaire du cinéaste suédois

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Love, par Thomas Dutronc, l’un des seize titres que le chanteur guitariste propose sur son nouvel album sorti hier, Live is love, un disque qui réunit les meilleurs moments de sa dernière tournée avec son groupe, les Esprits manouches, un groupe de musiciens exceptionnels aussi bien à la guitare (Rocky  Gresset, phénoménal), au  violon (Pierre Blanchard, protégé de Stéphane Grappelli) ou à la contrebasse (David Chiron). Thomas Dutronc y interprète ses titres phares (« J’aime plus Paris », « Comme un manouche sans guitare ») mais aussi une bonne moitié d’inédits, telle sa version de « Mademoiselle » offerte à Henri Salvador lors de son retour triomphal en 2000.

Un album à écouter sans modération, disponible sur le prestigieux label BlueNote!

Dans un registre plus cinématographique, à voir le documentaire de Margarethe Von Trotta qui était en sélection à Cannes en mai et qui est sorti cette semaine au cinéma. Il s’appelle A la recherche d’Ingmar Bergman, c’est un film sur l’héritage du grand cinéaste suédois dont on célèbre le centenaire cette année. Margarethe Von Trotta a réussi la prouesse de réaliser un exercice d’admiration tendre et lucide, elle n'occulte rien de la part sombre du réalisateur, mais n'oublie jamais qu'il reste l'un des réalisateurs les plus importants de l'histoire du cinéma. Là où son documentaire est le plus touchant, c’est dans sa dimension personnelle, dans ce que la réalisatrice montre de sa relation artistique avec celui qui lui a donné envie de faire du cinéma. C'est un miroir tendu entre le maître et sa disciple, lui admirait également son travail, en particulier son film Les Années de plomb, Lion d'or à Venise en 1981

A la recherche d’I Bergman ouvre une longue série d’automne puisqu’à l’occasion de son centenaire, pléthore d’événements sont prévus au théâtre ET au cinéma dont une rétrospective à la Cinémathèque française à partir du 19 septembre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dernière information : M Von Trotta sera l’invitée demain de Signes des temps, sur FC, à 12h45

Chroniques
7H10
27 min
L'Invité(e) culture
Simon Abkarian : "J'ai commencé à écrire sous Sarkozy pour redonner de l'élégance à la langue"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......