LE DIRECT

Un disque, un festival, un film, un livre

4 min
À retrouver dans l'émission

Le premier album du groupe L'Impératrice; le festival international du film de femmes à Créteil; "Signer", de Nurith Aviv et "Parlez-vous cerveau?" de Lionel et Karine Naccache

Matahari, c’est le premier album d’un sextet français qui a déjà six ans d’existence et quelques EP remarqués à son actif, et qui s’est donné pour nom « L’Impératrice ». Un titre d’album inspiré de la célèbre espionne fusillée en 1917, un nom de groupe énigmatique qui nous met sur une fausse piste, tant leur musique nous entraîne plutôt vers de la pop disco funk joyeuse et farfelue. Il y a de la légèreté dans l’air… Air, c’est d’ailleurs l’un des groupes dont L’Impératrice se revendique, tout comme Phoenix ou Daft Punk, et toute la French Touch versaillaise dont ils sont issus… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chanteuse Flore Benguigui a vingt-cinq ans, elle vient du jazz, et sa voix claire se marie plutôt bien avec la basse, instrument dansant par excellence. C’est funky et groovy à souhait.

L’impératrice sera le 16 mars sur la scène du Montansier dans le cadre du festival Electrochic à Versailles. Puis en tournée française, ils passeront les 3 et 4 avril par le Casino de Paris, et leur album est sorti sur le label Microqlima.

On continue ces Envies du weekend avec un festival, un film et un livre, qui établissent des correspondances entre eux:

Le festival c’est celui des films de femmes qui a ouvert ses portes à Créteil hier soir et qui fête ses quarante ans avec comme invitée d’honneur Margarethe Von Trotta.

On peut y faire un tour, c’est jusqu’au 18 mars, on peut aussi réécouter la réalisatrice de Hannah Arendt sur Franceculture.fr, elle était l’invitée de Par les temps qui courent hier soir

La même émission qui a aussi reçu le 2 mars une cinéaste dont les œuvres naviguent toujours entre Israël et la France, la langue et la photographie, la poésie et la science, le film expérimental et le documentaire… Cette cinéaste c’est Nurith Aviv. Son nouveau film est sorti en salles ce mercredi, Signer. Signer c’est l’infinitif de la langue des signes. Autant la langue est l’une des grandes problématiques de l’œuvre de Nurith Aviv, qui en a fait une trilogie, autant la langue des signes est un terrain moins connu sur lequel elle s’aventure dans ce documentaire à la fois très intéressant et très touchant. On y apprend par exemple que les langues des signes sont multiples, plurielles, culturelles, qu’il y en a de très locales, qu’elles évoluent dans le temps, par exemple autrefois là où on ne communiquait qu’avec les mains et le visage, aujourd’hui on constate une véritable grammaire des signes dans le corps entier...

Et on se rappelle que Nurith Aviv avait réalisé il y a trois ans Poétique du cerveau... Voilà qui nous amène à notre dernière Envie du weekend, le livre: il s’agit de Parlez-vous cerveau ? de Lionel et Karine Naccache, tiré d’une série d’été radiophonique, un livre magique dans lequel les auteurs racontent de façon brillante, compréhensible et ludique les sciences du cerveau autrement que par cette langue étrangère truffée de mots abscons qui les caractérisent habituellement. Cette leçon de choses cérébrales est véritablement jubilatoire. C’est en coédition Odile Jacob/F Inter

Chroniques

7H10
28 min

L'Invité culture

Milena Agus : "J'écris pour que la vie ne s'échappe pas"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......