LE DIRECT

Les Kapsber'Girls et un weekend Michel Piccoli

4 min
À retrouver dans l'émission

Un quatuor de femmes qui reprennent des chansons pré-baroques // un weekend pour voir ou revoir quelques films avec Michel Piccoli

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Elles tirent leur nom d’un des plus fameux compositeurs italiens du début du XVIIe siècle : Hieronymus Kapsberger, et comme c’est l’un de leurs musiciens préférés, elles ont choisi de s’appeler les Kapsber' Girls. Elles, ce sont deux chanteuses et deux instrumentistes, qui jouent sur instruments d’époque, archiluth, théorbe, guitare baroque, et s’amusent avec des œuvres méconnues ou oubliées, les villanelles, des chansons à une, deux ou trois voix sur un accompagnement de basse continue, qui parlent souvent de nature et d'amour, et qui étaient au tout début du XVIIe à Naples ce que sont les chansons pop à notre XXIe siècle.

Che fai tu, c’est leur premier disque, paru sur le label Muso.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Michel Piccoli, immense acteur français, l'un des derniers du genre, est mort en début de semaine. Ce weekend lui sera consacré.

La Grande table lui rendait hommage hier, avec Michel Ciment, Jane Birkin et Peter Brook, et les Fictions rediffuseront demain soir à 21h « Gainsbourg poète majeur », une lecture de textes de Gainsbourg à trois voix, Michel Piccoli, Jane Birkin et Hervé Pierre de la Comédie française.

Arte propose demain soir une soirée Piccoli avec Les Choses de la vie et La Belle noiseuse.

Le théâtre de l’Odéon met en ligne gratuitement l'un de ses derniers rôles au théâtre, le Roi Lear dans une mise en scène d'André Engel, Jusqu'au 30 mai.

On peut aussi voir ou revoir de Claude Sautet, ce "grand cinéaste mineur" selon le mot d'Alain Finkielkraut, Vincent, François Paul et les autres, un film d’atmosphère et d'amitié, avec cette _s_cène inoubliable de colère à table… 

Je recommande également un autre beau film moins connu, qui date de 2009: Le Bel âge, premier long-métrage signé Laurent Perreau, sur les relations qui se nouent entre un grand père mutique interprété par Michel Piccoli et sa petite-fille de 17 ans jouée par la jeune Pauline Etienne...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Enfin il reste le dernier, Habemus Papam, de Nanni Moretti, petit bijou de profondeur, dans lequel Michel Piccoli, à peine élu Pape, fuit devant la responsabilité de la tâche et renoue avec sa passion de toujours, le théâtre de Tchekhov, lui qui se rêve acteur devant une psychanalyste…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......