LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Michael Kiwanuka et "La Dispute"

2 min
À retrouver dans l'émission

Le troisième album de l'Anglais Michael Kiwanuka et une création théâtrale de Mohamed el Khatib au théâtre de la Ville à Paris, puis en tournée

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extrait du troisième album de l'Anglais Michael Kiwanuka, qui fera escale ce soir à Paris à la salle Pleyel que l'on connaît pour avoir vu la série Big Little Lies car on lui doit le générique. Michael Kiwanuka est souvent comparé à Marvin Gaye, Ottis Redding ou Curtis Mayfield, avec sa voix de velours, sa soul moderne et ses paroles engagées, comme sur ce disque qui a quelques fortes influences « seventies », avec ses envolées de violons et ses éclats de guitares wah-wah comme l’écrit un critique du Parisien, mais c’est aussi l’album résolument moderne d’un homme de 32 ans.

Par ailleurs, on pourra ce weekend chercher des places pour aller voir La Dispute, de Mohamed el Khatib, qui  se joue jusqu’au 1er décembre au théâtre de la Ville à Paris dans le cadre du festival d’automne, puis à Beauvais le 6, à Lille le 7, à Orléans du 12 au 14, puis Toulouse, Rennes, Marseille etc en 2020…

On y voit sur scène six enfants de 8-9 ans. C’est eux qui font le spectacle, en parlant aux spectateurs et en jouant avec le décor en Playmobil du plateau. Leur sujet : la séparation des parents. Les enfants disent ce qu’ils ressentent, ce qu’ils vivent, les joies et les peines, bref ils racontent quels effets a la rupture amoureuse sur eux, et surtout ils posent des questions, archi pertinentes, aux adultes qui les regardent: "Comment vous avez décidé de nous l’annoncer ? Comment vous pensiez qu’on allait réagir ? Vous saviez qu’après plus rien ne serait comme avant ? Ce jour-là vous avez fait exprès de préparer notre plat préféré ? Vous espériez qu’avec des frites la pilule passe mieux ? Vous avez jamais pensé qu’on se demandait si vous alliez réussir à vivre quand on serait pas là ?"

Mohamed el Khatib a écrit cette courte fiction sur le réel d'une heure à partir des témoignages d’enfants et de ce qu'eux lui ont dit. Le résultat est à la fois touchant et dérangeant, malaisant comme on dit aujourd'hui, donc important…

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......