LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Here comes the sun et le dictionnaire amoureux de l'inutile

2 min
À retrouver dans l'émission

Les jours rallongent et cela nous donne envie de soleil, avec Nina Simone. Et puis après les cadeaux, plongeons-nous avec le sourire dans le "Dictionnaire amoureux de l'inutile", de François et Valentin Morel, sans oublier d'écouter ou réécouter le formidable Ivry Gitlis ...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

En ce 26 décembre , une envie de soleil,  puisque les jours rallongent de nouveau … "Here comes the sun" , chanson des Beatles au départ, bien sûr,  sur l’album Abbey road, en 1969, mais reprise par de nombreux artistes parmi lesquels George Benson , Joe Brown, ou encore  Nina Simone, qui en fait une douce ballade et l'a choisie comme titre d’un album paru en 1971.  

Dictionnaire amoureux de l'inutile 

Après les cadeaux de noël, qui arrivent d’ailleurs peut-être encore, voici le "Dictionnaire amoureux de l’inutile" ,  signé François et Valentin Morel  (éditions Plon). La préface s’ouvre avec une citation de Cyrano de Bergerac, d'Edmond Rostand :  

« Que dites-vous ? 

C’est inutile ... je le sais !

Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès 

Non, non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile … » 

C’est donc bien un dictionnaire "amoureux" qui commence avec "Académie Française" et termine par "Zou ! " comme "allez , zou ! il faut finir ce livre ! "Entre les deux il y a, par exemple : 

Carte postale : " juste un peu de rêve qui passe …" 

Esperluette : "sans doute l’un des plus mots de la langue française" 

Ou encore Théâtre, entrée dont voici les derniers mots : "Le théâtre ne sert à rien sauf à réfléchir , à apprendre , à comprendre , à se cultiver, à rêver , à rire , à pleurer, à vivre . 

A rien ." 

Ivry Gitlis 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Nous ne pouvons que vous conseiller d'écouter ou réécouter Ivry Gitlis , formidable violoniste mort jeudi à Paris à 98 ans. Son répertoire est immense, bien sûr, mais nous avons choisi l’Humoresque de Dvorák (avec Shideo Neriki au piano) car on entend ici fort bien cette fantaisie, cette liberté dans l’interprétation, ce style , en somme ! Un peu glissé, un peu léger, qui vous donne toujours l’impression que c’est facile, qui vous fait sentir la musique comme un acte de générosité

Chroniques
7H10
30 min
L'Invité(e) culture
Lucie Leguay : "En tant que cheffe d'orchestre, c'est la collaboration avec les musiciens qui m'intéresse"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......