LE DIRECT

Canine et la fête de la librairie

3 min
À retrouver dans l'émission

La chanteuse Magali Cotta et son groupe de femmes choristes / La fête de la librairie indépendante

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une musique en forme de manifeste d’une hypersensible qui se dit touchée par tout, les défavorisés, la cause animale, les droits des femmes et des minorités, etc. Elle s’appelle « Canine », ou plutôt se fait appeler comme ça quand elle chante, ce qui lui vaut une foultitude de mauvais jeux de mots sur « la chanteuse incisive », « mordante » ou « qui a des crocs et du cran". Mieux vaut donc écouter ses compositions. Elle a laissé planer le mystère sur son identité pendant quatre ans, se produisant le visage masqué de grandes plumes noires, et a distillé progressivement sa musique, à raison d’une chanson par an depuis 2014. « Glow » date par exemple de 2016.

Aujourd'hui on connaît le nom de la jeune femme, elle s’appelle Magali Cotta, elle est comédienne et metteuse en scène.

Mais pour elle, Canine est plus qu’une chanteuse, c’est un projet. D’abord un projet solo, que la compositrice a modelé seule, ensuite un projet collectif qui comprend au moins quatre choristes et une pianiste quand elle chante sur scène… C’est aussi un gros travail sur les voix et le son. On se demande encore en écoutant l’album si Canine est un homme, une femme, ou même un groupe, en tout cas c’est une voix singulière, androgyne, énigmatique, portée par des sonorités très modernes. En réalité, une voix de femme qui pense que le féminin est multiple et que les femmes doivent avoir voix au chapitre.

Canine sera en concert fin juin à Chamarande, le 13 juillet aux Francofolies de la Rochelle, le 19 à Saint hilaire de Briouze, le 4 août à Crozon et le 2 oct à la Cigale à Paris.

Par ailleurs, c’est aujourd'hui la fête de la librairie indépendante qui offre traditionnellement une rose et un inédit à tous leurs clients. Plus de 480 librairies participent, en France, mais aussi en Belgique, au Luxembourg et en Suisse francophone… 28500 exemplaires en fac-similé de Elle se fit élever un palais de Paul Eluard illustré par Serge Rezvani  seront offerts aux clients des libraires qui participent à la journée.

La librairie des Abbesses à Paris organise une rencontre avec Serge Rezvani, de 12h à 14h, afin de présenter l’ouvrage créé à l’occasion de la 21e Fête du livre et de la rose. Elle sera suivie d'une rencontre avec le rappeur Abd Al Malik pour évoquer son livre-CD Le jeune noir à l'épée (Flammarion, 2019).

Le Brouillon de culture à Caen s'associe avec une classe du conservatoire d'art dramatique pour des lectures à haute voix des poèmes d'Eluard et d’autres. 

La petite librairie à Brest mettra sur pied le spectacle "A voix haute" sur le thème du livre. 

Livres et vous à Ruffec (Charente) apprendra les poèmes d’Eluard aux élèves afin qu’ils puissent les déclamer lors de leur spectacle d’école. 

Car nouveauté cette année : un partenariat a été passé avec 480 enseignants et leur classe pour inciter les élèves à être partie prenante de cette culture du livre.

Chroniques

7H10
26 min

L'Invité culture

Macha Makeïeff : "Le personnage ne se résume pas à ce qu'il dit"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......