LE DIRECT

Le Cuarteto Tafi et Simone Veil

4 min
À retrouver dans l'émission

France/Argentine, ce n'est pas seulement la rencontre footbalistique du jour, c'est aussi un croisement musical réussi Quant à Simone Veil, elle fait l'objet à la veille de son entrée au Panthéon d'un beau roman graphique

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Semillas est le 3e album du Cuarteto Tafi, un groupe de quatre musiciens amoureux de musique latina, dont ils ont pris le meilleur (le son, le rythme, les mélodies, mais aussi l’histoire, la profondeur) sans aucun folklore ni aucun cliché. Atahualpa Yupanqui, Horacio Guarani, Mercedes Sosa, la famille Carabajal les ont inspirés et accompagnés t tout au long de leur chemin musical. Dans leurs chansons il est question d’exil, d’injustice sociale, de la valorisation des cultures traditionnelles. Tafi est le nom d’un petit village du Nord de l’Argentine dans une vallée comme suspendue entre la terre et le ciel, avec une empreinte historique forgée de résistance et de luttes indiennes. 

Le Cuarteto Tafi sera en tournée tout l’été dès ce soir à Itzac, le 7 à Serres, les 20 et 21 juillet pour 31 Notes d'Eté en Haute Garonne à Saint Plancard et Nailloux, à la rentrée ils seront à Nogent le Rotrou le 7 sept, à Toulouse les 3,4 et 5 octobre, à Albi le 31 oct. Il y a même une date parisienne dans le cadre du festival Paris Banlieue Tango, le 12 Novembre au Sunset Sunside.

Dans un tout autre registre, c’est aujourd’hui le premier anniversaire de la mort de Simone Veil, qui entrera avec son mari Antoine au Panthéon demain. Voici un vibrant hommage sous la forme d’un roman graphique signé Bresson et Duphot, et qui vient de paraître chez Marabulles, la collection BD des éditions Marabout. Les deux auteurs y reviennent avec beaucoup de justesse, dans le dessin comme dans le scénario, sur le moment de la présentation de sa loi sur l’avortement en 1974 quand elle était ministre de la Santé. Ils restituent bien la violence sociale qui l’a accueillie, l’agressivité inouïe des échanges à l’Assemblée nationale, ou encore le soutien en demi-teinte de J Chirac alors 1er ministre de VGE. Cet événement qui a bouleversé la vie de Simone Veil et celles de toutes les Françaises est mis en regard de son enfance à Nice pendant la guerre, alors qu’elle s’appelait encore Simone Jacob, et de sa déportation à 16 ans avec sa mère et sa sœur. 

Simone Veil L’immortelle, c’est le titre de cette BD, à lire avant d’écouter cet été sur FC la Grande Traversée de Mathilde Wagman et JC Francis qui sera diffusée du 23 au 27 juillet de 9h à 11h.

Chroniques

7H10
29 min

L'Invité culture

Mélodie Richard : "Je réalise mes trois rêves: lire, jouer et chanter en public"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......