LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Ben l'oncle Soul, deux festivals et "Folia"

2 min
À retrouver dans l'émission

Le nouvel Ep de Ben l'oncle Soul, les Lettres d'automne à Montauban et Un week à l'est à Paris, et le nouveau spectacle de Mourad Merzouki

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et ce matin, à l’occasion du Blue Note festival qui a vu défiler cette semaine Madeleine Peyroux, JS Ondara, Gregory Porter et Thomas Dutronc, voici Ben l’oncle Soul, qui sera ce soir sur la scène de l’Elysée Montmartre à Paris et qui vient de sortir un Ep de trois titres plus des acoustiques plutôt pas mal. 

Dans les conseils pour le weekend on peut signaler deux festivals : l’un se tient à Montauban et dans sa région jusqu’à demain soir, c’est Lettres d’automne, un festival littéraire dont l’invitée d’honneur cette année est Anne-Marie Garat. Cet après-midi est prévue une rencontre avec deux auteurs de la maison d’édition Verdier qui fête ses 40 ans, Michel Jullien et une jeune autrice Anne Pauly qui a signé un beau roman sur le deuil du père, Avant que j’oublie, et ce soir, à 21h lecture en scène d’un texte d’Anne-Marie Garat.

Deuxième festival à Paris cette fois, le festival des cultures est-ouest, « Un weekend à l’est »  qui se tient jusqu’au 2 décembre, dont l’invité d’honneur est Enki Bilal et dont la ville à l’honneur est Belgrade. Temps fort de ce festival demain à 19h, une rencontre exceptionnelle avec le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov et lundi soir la table ronde finale avec notamment Alberto Manguel et d'autres invités, au théâtre de l'Odéon, à ne pas manquer si on peut.
 

Et pour finir, une spirale d’énergie irrésistible: Folia, le dernier spectacle du chorégraphe Mourad Merzouki que les Lyonnais ont pu voir l’année dernière puisqu’il ouvrait les Nuits de Fourvière en 2018, et qui se joue à Paris au théâtre du 13e art jusqu’au 31 décembre...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Merzouki, Le Figaro l’appelle le «nouveau Béjart» car il a à cœur de décloisonner les genres et de faire de la danse un art pour tous. Dans Folia, il revisite cette danse venue du Portugal puis de l’Espagne au XVe siècle et dont s’étaient inspirés les compositeurs baroques de l’Europe entière, avec des danseurs hip-hop qui flirtent avec le classique et le contemporain, et parfois une bande-son électro qui les entraine. Les musiciens baroques jouent sur la scène, les danseurs font tourner une mappemonde comme Chaplin dans Le Dictateur, on y voit des références au flamenco, aux derviches-tourneur... le tout dure 1h15 et on se laisse embarquer par la musique et par les danses qui se marient à merveille. Facile, diront ses détracteurs. Peut-être, mais ça fait du bien!

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......