LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Un festival littéraire, Neandertal, Bach, Jakub Jozef Orlinski et Theodor Herzl

4 min
À retrouver dans l'émission

Un nouvel enregistrement du "Vedro con mio diletto" de Vivaldi par le jeune contre-ténor de 27 ans qui avait sensation dans une vidéo de France Musique à l'été 2017; un roman graphique d'une triste beauté sur le fondateur du sionisme, et des sorties possibles!

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Comme il va être long ce weekend, autant en profiter, on peut par exemple aujourd’hui si on est en Ile de France suivre la dernière journée du festival littéraire Hors limite de Seine Saint Denis qui propose plein de rencontres et d’animations passionnantes. Si on est à Paris, on peut aller se balader vers Trocadéro et faire une halte prolongée au Musée de l’Homme pour voir la très belle et très instructive exposition sur notre ancêtre Neandertal, avant d’aller écouter Bach chorégraphié, chanté, raconté, transcrit, réinventé à la Philharmonie de Paris, qui propose cinq jours non stop jusqu’au 3 avril avec des concerts qui donnent très envie.

On peut aussi rester chez soi et écouter de la musique, par exemple ça...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Que vous fassiez partie ou non des deux millions de personnes qui ont vu la vidéo de cet air de Vivaldi chanté par ce jeune homme de 27 ans, vous êtes dans les premiers à entendre cet enregistrement, disponible depuis hier sur toutes les plateformes digitales grâce à Warner Classics.

Lui s’appelle Jakub Jozef Orlinski, il est polonais, et comme sa voix l’indique il est contre-ténor.

Sur la vidéo diffusée par France Musique à l’été 2017, particulièrement émouvante, on le voit chanter sur une estrade improvisée, en basket/chemisette/bermuda. On est en plein mois de juillet, la captation a été faite au festival d’Aix en Provence pour l’émission de Frédéric Lodéon.

Aux Victoires de la musique classique il y a un mois, il a chanté le même air : « Vedro con mio diletto », Extrait de l’opéra de Vivaldi Il Giustino.

L'enregistrement que Warner Classics propose depuis hier est plus classique, mais l’air y est toujours aussi beau. Alors on peut choisir l’une ou l’autre de ces interprétations, et fermer les yeux.

Vedro con mio diletto, « Je verrai avec joie »,  c’est ce qu’aurait pu dire Theodor Herzl, le fondateur du mouvement sioniste mort en 1904, s’il avait vécu jusqu’à la création de l’Etat qu’il appelait de ses voeux, l’Etat d’Israël. Herzl, aujourd’hui méconnu en Europe, et dont la vie, véritable noeud de mémoires déchirées, est racontée en mots et en images dans un roman graphique d’une triste beauté, aux couleurs ocres et noires, signé Camille de Toledo et Alexander Pavlenko, paru chez Denoël Graphic. Pour Camille de Toledo, revenir à Herzl, c’est revenir à ce moment où le coeur ardent de l’espoir, de l’attente, était encore vivace et pur. Il nous rappelle que (la phrase est de Yannick Haenel) « l’exil est la vérité d’un monde en deuil et que le secret des utopies se trouve dans la mélancolie ». 

Chroniques
7H10
29 min
L'Invité(e) culture
Scholastique Mukasonga : "Ce diplôme était un passeport pour la vie"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......