LE DIRECT

Les Grandes traversées / Castro

Par Xavier d'Arthuys
du lundi 8 au vendredi 12 août de 9h à 12h

Fils de l'un des plus gros propriétaires terriens de l’ile et d’une mère cubaine très pieuse, pense et dirige cette révolution qui ébranle le monde de la deuxième partie du 20ème siècle.

Fidel Castro, portrait vivant
« Entre autres choses, Don Quichotte lui disait (à Sancho Panza) qu’il se disposât à le suivre de bonne volonté parce qu’il pourrait lui arriver qu’en un tour de main il gagnât quelque archipel, dont il le ferait gouverneur sa vie durant. »

Don Quichotte, Hidalgo de la Mancha et toutes les terres connues et inconnues, promettait à Sancho Panza, son fidèle paysan serviteur, un archipel. Croyant et crédule, le paysan amoureux de la vie, des bons plats et fasciné par son valeureux maître, devenait complice du fabricant de rêves.

Cent ans précisément avant la parution des faits et gestes de l’Ingénieux Hidalgo, Thomas More publie l’Utopie et Machiavel, le Prince. Contrairement aux idées reçues, l’Utopie, ce lieu qui n’existe pas, n’est pas un rêve mais une terre et une communauté à construire. Voulant mettre fin à la souffrance et à l’esclavage, les apôtres de l’Utopie proposent la construction d’un monde nouveau qui par définition et par obligation sera meilleur.

1959-2011, voici plus de cinquante ans, des jeunes « barbudos », 12 exactement (cela ne s’invente pas !), gagnent la Sierra Maestra conduit par un homme, fils d’émigré galicien, formé par les Jésuites, Fidel Castro, qui va défier le monde et provoquer la haine fanatique ou l’adulation bornée.

Voici plus de cinquante ans qu’à Cuba, Ile clef de la Caraïbe, passerelle obligée et donc surveillée, entre le Nord et le Sud, le Sud et le Sud, l’Est et l’Ouest , convoitise des pirates, des empires, des trafiquants et des poètes, des hommes et des femmes, dirigés de main de fer par un Chef… tentent de construire une Révolution qui, aujourd’hui, à l’image d’un Patriarche qui n’en finit pas de mourir, elle même, n’en finit pas de convulser.

Un homme, un seul homme, Fidel Castro fils de ce galicien analphabète, un de plus gros propriétaire terrien de l’ile et d’une mère cubaine très pieuse, pense et dirige cette révolution qui ébranle le monde de la deuxième partie du 20ème siècle.

Nous voulons dresser un portrait objectif de ce leader caudillo , Père Fouettard, tyran sanguinaire pour les uns, héros digne fils de José Marti et de grand guide de l’Histoire pour les autres.

Ce « Personnage », ces hommes (et en particulier le Che) sa révolution (comme on dit, à l’entrée d’une ville : « son abbaye, son marché, sa piscine… » ont d’abord fait rêver le monde entier, intellectuels, politiques en mal d’idéologies, aventuriers et espions. Ils offraient la preuve au monde, pour son bonheur ou sa terreur, que l’épopée pouvait enfin sortir des grimoires et de contes et se réaliser.

De sa naissance à Biran hameau dans l’est de Cuba, prêt de la Sierra à « l’automne du Patriarche » en passant par l’éducation jésuite, la décision de missiles et le refus de la Perestroïka on montrera le destin et le caractère d’une de figures le plus controversée de l’Histoire contemporaine qui, à l’heure des doutes et de soulèvements des peuples, permet de re-visiter le 20ème siècle et la vraie nature du caudillisme au delà même de l’Histoire de l ‘Amérique latine.

Autrement dit, s’interroger une fois encore sur le bonheur ou l’espérance du mieux en Histoire.

Le Mur de Berlin est tombé, des guerrilleros sont devenus députés, Présidents, trafiquants de drogue eu preneurs d’otages, alors que « chemin faisant », le monde « libre » et l’autre rêve imbécile du capitalisme généreux se sont effondrés comme château de cartes.

Même si le Gros Sancho savait bien que les ennemis de son Maître étaient ailes de moulin et qu’à coup sur son archipel n’existait pas.

Mais sans doute fallait-il y croire…

Peut-on encore y croire ? A ce « héros » et à son projet » ?

Nous essayerons d’y répondre sans préjugé et idées reçues.


Assistant Stagiaire : Ivan Diaz

Prise de son : Fabien Gosset

Mixage : Frédéric Cayrou

Archives Ina : Martine Auger

Traductions : Dominique Colombani et Diego Farnient

Voix de : Rudy Galiffi, Mahaut d'Arthuys, Dominique Colombani, Diego Farnient, Eric Chaverou.

TOUTES LES DIFFUSIONS

image par défaut
1h
image par défaut
59 min
image par défaut
1h02
image par défaut
1h02
image par défaut
59 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.