LE DIRECT
Ernest Hemingway (de dos) en compagnie de soldats républicains espagnols pendant la bataille de Terruel, sur le front d'Aragon, le 21 décembre 1937

Hemingway et la guerre d'Espagne

53 min

"Toute littérature est affaire de morale" aurait pu dire Hemingway. "La société inhumaine", troisième volet de cette Grande Traversée consacrée à Ernest Hemingway.

Ernest Hemingway (de dos) en compagnie de soldats républicains espagnols pendant la bataille de Terruel, sur le front d'Aragon, le 21 décembre 1937
Ernest Hemingway (de dos) en compagnie de soldats républicains espagnols pendant la bataille de Terruel, sur le front d'Aragon, le 21 décembre 1937 Crédits : Hulton-Deutsch Collection/CORBIS - Getty

"Toute littérature est affaire de morale" aurait pu dire Hemingway.

• Ernest Hemingway et la guerre d'Espagne, un documentaire d'archives

Ce documentaire d'Oliver Barrot est construit à partir d'entretiens réalisés entre 1983 et 1988 avec le cinéaste Joris Ivens, réalisateur du documentaire "Terre d'Espagne" dont Hemingway a écrit et dit le commentaire en anglais.

Hemingway avait une vision classique de la vie selon laquelle la vie est un test, elle sert à vérifier sa propre attitude vis-à-vis de la mort. Toute sa vie, Hemingway s’est d’une certaine façon provoqué, que ce soit moralement ou physiquement. L’homme doit faire face. Il doit affronter la mort, sans hésiter. C’était son rôle à lui que d’affronter tout cela, en première ligne, d’où ses engagements très forts, très réels dans la matérialité du combat. Pour Hemingway, il faut être là. C’est en étant là qu’on assiste aux événements, et qu’on peut ensuite les transcrire, par le reportage journalistique, ou par le roman, la littérature. Mais pour Hemingway toute littérature est affaire de morale.  
James H. Meredith, président de la Hemingway Society

  • Archive diffusée : Pour qui sonne le glas, adaptation radiophonique de Jean-François Hauduroy avec Delphine Seyrig, Germaine Montero et Maurice Nat.

• Romans, nouvelles, articles : comment Ernest Hemingway a-t-il traité les conflits auxquels il a assisté ?

A propos de la 12e Brigade internationale, Ernest Hemingway écrivit en 1940 :

Mon cœur était avec elle. La plupart de ses combattants sont aujourd’hui morts mais tous jusqu’à la fin, eurent toujours une plaisanterie au bord des lèvres. et chaque fois qu’ils lançaient une boutade, ils crachaient pour bien montrer qu’il s’agissait d’une boutade. Je signale ce détail parce que depuis ma tendre jeunesse, je sais que l’homme qui a peur ne peut pas cracher. Il m’est arrivé souvent en Espagne de ne pouvoir cracher après un bon mot. Les plaisanteries de ces hommes ne sentaient jamais la haine ni la délation, elles étaient joyeuses comme eux et je me permets d’affirmer que cette période au cours de laquelle nous avons cru que la République pourrait gagner la guerre civile que la fut le meilleur moment de notre vie. 

• Ernest Hemingway et la corrida

Un documentaire d'Olivier Barrot réalisé à Séville

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......