LE DIRECT

Migrations au service de la France ?

59 min

PARTIE 1 La politique migratoire du Bumidom

À l’aube des années 1960, l'Etat français voulu soulager les DOM-TOM d'une population qui augmentait trop vite par rapport à une économie trop moribonde pour absorber les nouveaux actifs, alors que la France métropolitaine des Trente glorieuses, elle, avait besoin de main d'œuvre. C’est dans ce contexte que fût créé le Bumidom (Bureau pour le développement des migrations dans les départements d'outre-mer) qui, jusqu’au début des années 1980, accompagna l’émigration de près de 70.000 habitants des DOM-TOM, dispersés dans tout l'Hexagone pour travailler dans les services publics ou les usines. Mais l’intégration n'est pas seulement une question sociale et économique… Propulsés dans des régions où ils étaient souvent les seules « personnes de couleur », ces français d’outre-mer furent confrontés au racisme et au déracinement.

corrossolier
corrossolier Crédits : Radio France

Avec Claude-Valentin Marie

Sociologue et démographe, conseiller pour l'Outre-mer à l'Ined (Institut national d'études démographiques)

Textes lus par Jacquie Lambourdière et Frantz Confiac :

  • L’ombre du corossolier de Gilbert Flore et Jean Langevin, Siloe, 2007

PARTIE 2 Les déserteurs de la Grande Guerre

En cette année du centenaire de la déclaration de la guerre de 1914-1918, parmi les multiples commémorations, il n’est pas sans intérêt de comprendre le phénomène – complètement ignoré ou plutôt, occulté par l’Histoire officielle – de la désertion au cours de cette période. Le chiffre officiel fait état de 46.000 condamnations pour désertion, mais on peut craindre que le décompte n’ait été sous-estimé par la propagande de l’époque : combien de déserteurs ont été déclarés « mort au champ d’honneur » ? Et combien étaient-ils parmi les 240.000 soldats portés disparus ? Nous ne le saurons peut-être jamais. Mais ce qui est sûr, c’est que pour les candidats à la désertion, le passage de la frontière espagnole par les chemins de montagne était facilité par la solidarité des Basques et Catalans, traditionnellement opposés au pouvoir central en place.

Déserteurs et insoumis de la grande guerre
Déserteurs et insoumis de la grande guerre Crédits : Radio France

Avec Miquèl Ruquet

Professeur d’histoire et auteur de Déserteurs et insoumis de la Grande Guerre, 1914-1918 : sur la frontière des Pyrénées-Orientales , paru en 2009 aux éditions Trabucaire

Textes lus par Georges Claisse :

- Le Livre des Cévennes d'André Chamson, éd. Omnibus, 2001

  • Déserteurs et insoumis de la Grande Guerre, 1914-1918 : sur la frontière des Pyrénées-Orientales de Miquèl Ruquet , éditions Trabucaire, 2009

Générique : "Purrfect" de Funki Porcinide - album Love, pussycats & carwrecks (1996)

Retrouvez-nous sur Facebook à la page des Hommes aux semelles de vent - France Culture

Merci au service de la documentation de Radio-France et tout particulièrement à Annelise Signoret.

Merci au CIEMI (Centre d'Information et d'Etudes sur les Migrations Internationales) pour sa collaboration.

Migrations Société - La revue bimestrielle du CIEMI cherche à faire le lien entre recherche et milieu associatif pour faire le point sur les mouvements d'opinion, les analyses politiques dans les différents pays européens, et pour prévoir les grands enjeux migratoires du XXIe siècle.

Intervenants
  • professeur d’histoire
  • sociologue, démographe, conseiller pour l'Outre-mer à l’INED, responsable scientifique de l’enquête « Migrations, Famille et Vieillissement » réalisée dans l’ensemble des DOM.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......