LE DIRECT

Le « Maidan »

3 min

Comme la place Tahrir au Caire lors des événements du printemps arabe, le « Maidan » de Kiev est devenu ces dernières semaines le symbole d’une lutte populaire contre l’autocratie.

Son nom complet est « Maidan Nezalejnosti », ce qui signifie « place de l’Indépendance ». L’appeler « place Maidan » est plutôt bizarre, c’est comme dire « la place Place ». Ça n’a pas toujours été son nom. Elle l’a reçu en 1991 lors de l’indépendance de l’Ukraine, après la chute de l’Union soviétique dont l’Ukraine faisait partie, après être passée au XVIIIème siècle sous domination russe à l’est et sous domination autrichienne à l’ouest, après le démembrement de la Pologne.

La place est très célèbre dans l’histoire de l’Ukraine. C’est un vaste espace vide qui ne commence à être construit qu’au XVIIIème siècle, mais dans un quartier prospère où vit le célèbre écrivain Chevtchenko, et la place devient un centre commercial important, où est édifié le parlement, la « Rada ». Kiev est alors la 3ème ville de l’empire russe. Après la révolution de 1917, elle devient « place Soviétique », et elle est terriblement endommagée pendant la deuxième guerre mondiale. Reconstruite en pur style stalinien, elle est rebaptisée « place de la révolution d’octobre ». Et c’est après 1991 qu’elle reçoit son nom actuel.

Mais pourquoi « maidan », pour dire place, et non pas « plotchad » en russe ou « plocha » en ukrainien ? Ne trouvant aucune indication sur ce sujet (j’ai dû mal chercher), je me suis rabattue sur un souvenir de voyage : un voyage à Calcutta, il y a des années, où un dimanche matin, j’avais assisté, souvenir de l’empire britannique, à un match de cricket. Où cela ? Sur le « maidan » justement.

« Maidan » signifie « vaste espace» dit l’Encyclopedia Britannica. C’est le nom d’un parc urbain très vaste dans la capitale du Bengale occidental, Calcutta, aujourd’hui « Kolkata », qui fut avant l’indépendance en 1947 la capitale de l’empire des Indes. Le « maidan » est bordé d’un côté par le fleuve Howgly. Mais la présence britannique y a laissé des traces imposantes, dont l’imposant monument à la reine Victoria, impératrice des Indes en 1876. Où elle n’est jamais allée ! Construit entre 1906 et 1921, c'est un majestueux monument de marbre blanc, avec un ange de la victoire en bronze noir, placé au sommet du dôme.

S’y trouvent de nombreuses stades de jeu et de football, et en particulier c’est le lieu de très fameux matchs de cricket.

Alors, quel rapport avec le « maidan » de Kiev ? «Maidan » est un mot moghol, les Moghols étaient une toute puissante dynastie en Inde du Nord. Aux IX et Xème siècle, l’Ukraine, appelée Rous ou Ruthénie, est le premier grand état slave et Kiev la capitale du premier état russe. Qui va devoir affronter quelques siècles plus tard les envahisseurs de la « horde d’or », les tatares ou mongols.

Des siècles plus tard, plutôt qu’un mot russe ou d’origine slave, l’Ukraine indépendante aurait donc choisi la langue de l’envahisseur tatare ! Le petit-fils de Gengis Khan avait pourtant détruit Kiev en 1241.

Intéressant, non ?

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......