LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le monde de François

3 min
À retrouver dans l'émission

Ce 12 mai, François a procédé aux premières canonisations de son pontificat. Il s’agit des 801 martyrs de 1480 à Otrante, et de deux religieuses du XX° siècle, l’une colombienne, l’autre mexicaine. A moins de 100 km de Brindisi dans les Pouilles, le bourg d’Otrante, avec ses trente hôtels, son Club méd, et ses 6 000 habitants, est le port le plus au sud du talon de la botte de l’Italie. En 1480, bien peu des 5000 habitants que comptaient déjà Otrante survécurent au siège victorieux de la flotte turque de Mehmet II. Toute l’Italie, sauf Venise qui a signé la paix avec les Ottomans un an avant, redoute alors que les Turcs ne la conquièrent et ne prennent Rome. Finalement, ces derniers n’occupèrent la ville que 13 mois. Mais ces considérations géopolitiques motivèrent immédiatement le culte des 801 saints, dont on dit qu’ils choisirent la mort plutôt que la conversion à la religion des assaillants.Aujourd’hui, cette sanctification prolonge le discours de à Ratisbonne de 2006. Benoit XVI tenta sans y parvenir d’y faire passer son message contre, je cite : ‘la conversion par la force et la diffusion de la foi par la violence’. Il concluait, je cite encore, par une ‘invitation au dialogue des cultures’. C’est précisément ce à quoi François s’est livré vendredi dernier en recevant le patriarche copte d’Alexandrie, Tawadros (Théodore) II. Le dernier sommet entre les deux papes remontait à 1973. Ce faisant, la diplomatie vaticane invite le Président égyptien Morsi, issu des Frères musulmans, à lutter contre l’intolérance religieuse qui menace les chrétiens d’Orient, et à favoriser le respect entre les cultures.Les canonisations de Laura Montoya et de Maria Guadalupe Garcia Zavala déclinent un autre versant de cette vision politique. Nommée ‘inculturation’ lors du concile de Vatican II, elle indique que des éléments de la foi chrétienne peuvent être reconnues dans les cultures locales en les intégrant, la conversion au catholicisme privilégie la conviction, l’aide aux populations pauvres, et le rejet de la coercition. D’aucun pourront à juste titre dire que l’Eglise catholique prône le dialogue des cultures car elle ne dispose plus d’aucun bras armé et qu’un prosélytisme doux reste un prosélytisme. Néanmoins, le nouveau Pape a aussi relancé, ce 24 avril, le procès en béatification de Mgr Romero. L’archevêque salvadorien, assassiné en 1980 par un commando d’extrême droite, est très populaire en Amérique Latine pour son engagement auprès des pauvres. Bref, si le monde de François n’est pas moins conservateur que celui de ses prédécesseurs, il semble à rebours de la théorie du clash des civilisations comme du repli sur la sphère spirituelle, tout en donnant la priorité aux pays du Sud.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......