LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

St Etienne et les villes moyennes

3 min
À retrouver dans l'émission

Saint-Etienne –l’équipe des Verts - a donc remporté la coupe de la ligue de football. Dans les années 70, ce club de la France industrielle et ouvrière – Le Creusot, Giat, et Manufrance, au logo apposé sur le maillot vert des joueurs (http://bit.ly/15uauMx ) – fédérait une immense ferveur populaire dans toutes les classes sociales. Ces petits poucets bien de chez nous avaient chaussé les bottes de sept lieux. Leur chevauchée fantastique s’était fracassée sur des poteaux carrés dans la finale perdue contre le Bayern de Munich à Glasgow (http://bit.ly/ZFzDvN) . En 2013, alors que le Bayern est toujours champion d’Allemagne et demi finaliste d’une coupe d’Europe devenue ploutocratique, qui, sur ce continent, connaît la ville de Saint Etienne?C’est que Saint Etienne, comme Glasgow d’ailleurs, appartient à un type de ville bien particulier : les shrinking cities . Les villes qui rétrécissent. Ce mot désigne les villes qui perdent des habitants, qui sont en décroissance (http://bit.ly/14EpE2v) . Ces villes moyennes en déclin sont certes peu nombreuses – Saint Etienne (http://bit.ly/13Bb9eZ), Le Havre, Douai, Lens, Béthune, Valenciennes, Thionville - mais le phénomène est spectaculaire. Entre 1968 et 2006, Saint Etienne a perdu 46 000 habitants, soit un cinquième de sa population. Le taux de vacances des logements atteint 10%. Dans certains quartiers ou rues, on est frappé par la succession d’habitations à l’abandon (http://bit.ly/119DyDp) . Un cercle vicieux s’est enclenché : l’essor des friches urbaines va de pair avec la baisse des ressources fiscales. Pour faire face, la municipalité s’est considérablement endettée. La crise de l’économie minière, métallurgique et industrielle classique explique mal la longévité du déclin. Toute proportion gardée, il y a comme une fuite des cerveaux et des qualifications à l’échelle locale. La croissance urbaine s’est poursuivie, mais en périphérie de l’agglomération stéphanoise, qui s’est étalée. C’est là que s’est recréé de l’emploi, dans des petites et moyennes entreprises industrielles insérées à l’économie du Grand Lyon et de Rhône-Alpes. Saint-Etienne et ces villes moyennes du Nord, de la Lorraine et des marges du Massif Central sont un peu les exceptions à la tendance d’ensemble des villes moyennes de France (http://bit.ly/11vt3sM et http://bit.ly/10pugbb) . C’est dans celles-ci que l’essentiel de l’urbanisation du à l’exode rural, puis au maillage par le TGV ou à l’économie résidentielle s’est effectué (http://bit.ly/11vs7os) . Non sans rappeler l’urbanisation allemande ou belge, les vallées de la Seine, de la Loire ou du Rhône devienne l’écrin de colliers de villes moyennes qui font conurbation(http://bit.ly/11vstvi) . C’est aussi en périphérie de ces villes moyennes, ou d’autres, plus isolées comme Brives, Albi, Cholet ou Beauvais que s’installent des aires et zones industrielles. Au delà du résultat sportif, le retour des Verts pourrait-il préfigurer un rebond de la ville de Saint Etienne ? Il est certes trop tôt pour évaluer sa stratégie récente de rénovation urbaine et d’attraction de la classe dite créative. Mais le match de samedi au Stade de France entre Rennes (http://bit.ly/10pqped) et Saint Etienne faisait écho au dynamisme des villes intermédiaires soulignés par la Datar dans sa prospective Territoires 2040 . La plupart des villes moyennes sont dès à présent plus égalitaires que les métropoles. D’ores et déjà, elles disposent d’atouts structurels pour devenir des laboratoires de l’économie verte. Dans une économie marchande valorisant, à côté des productions de masse, les circuits courts comme les innovations et les produits non-standardisés, nombre des villes moyennes tireront leur épingle du jeu (http://bit.ly/Z95wC6). Allez les villes moyennes, allez Les Verts !

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......