LE DIRECT

Angela Merkel, convertie à l'éthique de responsabilité

3 min
À retrouver dans l'émission

C’est dans les dernières pages de son texte, Le savant et le politique, que le grand sociologue Max Weber introduit la distinction, désormais, fameuse, entre éthique de la conviction et éthique de la responsabilité.

Le partisan de la première, écrit Weber, met son honneur à faire ce qu’il pense être son devoir il « veille sur la flamme de la pure doctrine » il combat les injustices. Le tenant de la seconde réfléchit aux conséquences prévisibles de ses actes , parce qu’il sait, en tant que responsable, qu’il devra en répondre.

Cette responsabilité, le partisan de l’éthique de la conviction la néglige : si ses actes entraînent des conséquences désastreuses, c’est les autres qu’il en rendra responsables . Il incriminera la « sottise des hommes », leur égoïsme, la méchanceté de la société. Mais il ne renoncera pas à aller au bout de son idée.

C’est pourquoi les dirigeants politiques, s’ils ne doivent pas, bien sûr, renoncer à leurs convictions, ont tout de même intérêt à faire preuve d’abord de responsabilité ce qui implique qu’ils prennent d’abord en compte l’imperfection de l’humanité . C’est parce que le monde social est imparfait, que l’humain est fait du « bois tordu » dont parle Isaiah Berlin, que les bonnes intentions peuvent engendrer les pires désastres.

Raymond Aron, commentant l’œuvre de Weber dans Les étapes de la pensée sociologique, revient sur cette distinction fameuse et la complète. Il l’identifie à des penseurs : l’éthique de la conviction, c’est celle de Kant. L’éthique de la responsabilité, celle de Machiavel .

Ethique de la conviction : celui qui « n’invoque aucun autre juge que sa conscience » et « n’ambitionne pas d’autre satisfaction que la fidélité » à ses convictions. Ethique de la responsabilité : le citoyen de Florence, qui a préféré la grandeur de sa cité au salut de son âme. Elle vise d’abord l’efficacité . Et c’est pourquoi, comme l’a relevé Léo Strauss, elle court le risque du nihilisme : au nom de la justesse supposée du but à atteindre, elle peut être tentée par l’emploi de moyens immoraux, tels que la dissimulation, la tromperie, voire l’inhumanité.

La première est morale : elle « nous pousse à parler et à agir sans tenir compte des autres, ni du déterminisme des évènements ». La seconde est instrumentale : « elle cherche à produire des résultats conformes à nos objectifs. »

migrants en Allemagne
migrants en Allemagne Crédits : Allemagne - Radio France

Hé bien, il semble que ces deux polarités se soient manifestées alternativement chez la chancelière allemande. La semaine dernière, elle invoquait le devoir moral qu’a tout homme de secourir son semblable dans le dénuement. Elle promettait d’accueillir 800 000 immigrés en Allemagne au cours de cette seule année 2015. 500 000 personnes sont arrivées illégalement en Union européenne entre le 1° janvier et la fin du mois d'août de cette seule année 2015, selon l'agence Frontex. On commence à dire que le million risque d'être dépassé d'ici la fin décembre.

Des millions, des dizaines de millions de personnes rêvent légitimement de l’opulence et de la liberté dont jouissent les Allemands. Des masses humaines se sont mises en marche vers cette terre promise – l’Europe . Mme Merkel n’avait pas prévu les conséquences de ses promesses. Aujourd’hui, elle fait machine arrière, renouant avec l’éthique de responsabilité. Réalisant que les capacités d’accueil de l’Allemagne sont saturées, elle accuse les autres d’égoïsme. Comme le dit Malek Boutih, elle a commis une faute politique majeure, en créant un appel d’air.

L’éthique de la conviction, aujourd’hui, c’est la croyance selon laquelle le bonheur universel suppose l’abolition des frontières et l’éradication des particularismes nationaux . Le résultat qu’elle a provoqué, c’est la fermeture, une à une, des frontières au sein même d’un espace politique qui avait pourtant opté pour leur suppression. Mais c’était sous la condition que les frontières extérieures, elles, resteraient sous contrôle. Cela relevait d’une responsabilité commune - qui n’a pas été assumée.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......