LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les Idées Claires : Faut-il armer les citoyens ?

Faut-il armer les citoyens ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Armer les citoyens leur permet-il de se défendre en cas de fusillade ou d'attentat ? Cette question est au cœur des Idées claires, notre programme hebdomadaire proposé par France Culture et France Info et destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

Les Idées Claires : Faut-il armer les citoyens ?
Les Idées Claires : Faut-il armer les citoyens ? Crédits : Radio France

Les fusillades s'enchaînent aux États-Unis et le début de l'année 2018 a même été marqué par ce triste constat : plus d'élèves ont été tués par armes à feu dans les écoles américaines que de soldats sur le terrain.

À chaque nouveau drame le débat est relancé, pas seulement sur la limitation ou l'interdiction des armes à feu mais également sur l'armement d'officiers de sécurité et même d'enseignants dans les établissements scolaires. La Floride a d'ailleurs voté une loi dans ce sens. 

Avec 85 armes à feu pour 100 habitants aux États-Unis le débat sur les armes est un enjeu de société primordial mais le port d'arme permet-il de se protéger ? Pourquoi d'autres pays avec le même taux d'armement des citoyens ne connaissent pas le même sort ? Et pourquoi les américains sont-il si attachés au port d'arme ?

Autant de questions que nous avons posé à Didier Combeau, spécialiste des États-Unis, chercheur associé à l'Institut des Amériques, auteur notamment des ouvrages Des Américains et des armes à feu (Belin) et Polices américaines (Gallimard).

Personne n'a d'arme à Paris et on se souvient tous des 130 personnes tuées. (...) Mais si un employé, ou juste un client avait eu une arme, les terroristes auraient fui ou se seraient fait tirer dessus, et ça aurait été une toute autre histoire. Donald Trump, mai 2018

Si les citoyens étaient armés au Bataclan, auraient-ils pu se défendre ?

Il y a eu une étude qui a été menée par le FBI, sur 160 fusillades qui ont eu lieu entre 2000 et 2013 et 5 de ces fusillades ont été interrompues par l’intervention d’un citoyen armé, c’est-à-dire environ 3 % des fusillades donc ça peut arriver mais c’est relativement rare. Ce que ce raisonnement ne prend pas en compte c’est le fait qu’un grand nombre de fusillades aux États-Unis ont lieu par des gens qui ne sont pas particulièrement organisés, par des particuliers qui vont avoir accès aux armes. On est dans un cas tout à fait différent au Bataclan, l’attentat a été mené par un groupe terroriste organisé et non pas par un individu isolé.

Armer les citoyens permet de baisser la criminalité ?

Des responsables de santé publique qui ont étudié la violence armée comme une maladie du corps social, ont montré que moins il y avait d’armes et moins il y avait de décès par armes à feu. Les criminologues se sont aussi penchés sur la question et ont essayé de montrer que les taux de criminalité en matière d’atteinte aux biens n’étaient pas hors normes aux États-Unis par rapport à ce qui existe en Europe mais en revanche la criminalité envers les personnes, les atteintes aux personnes étaient beaucoup plus violents et donc les taux de décès plus élevés.

Des études disent le contraire ?

Inversement un certain nombre de chercheurs ont essayé de montrer le contraire : le fait de libéraliser le port d’arme faisait baisser la criminalité. D’autres chercheurs ont montré que les armes étaient utilisées de manière défensive 3 fois plus souvent que de manière offensive.

Quelles populations sont victimes des armes à feu ?

En France 2 à 3 personnes sur 100 000 sont tuées avec une arme à feu chaque année, aux États-Unis c’est environ 10 pour 100 000 mais si on prend :  les jeunes, les hommes, les Afro-américains les chiffres sont beaucoup plus élevés et là on est environ à 90 pour 100 000.

Faut-il armer les professeurs ?

Les écoles sont des lieux de conflit, les bagarres de cour d’école ne sont pas une nouveauté, les conflits entre enseignants et élèves ne sont pas une nouveauté non plus et le fait qu’il y ait une arme présente dans une situation de conflit c’est toujours extrêmement dangereux. 

Pourquoi les Américains sont-ils si attachés au port d’armes ?

Les Américains sont attachés aux armes pour des raisons politiques. Le fait d’avoir une arme c’est la petite parcelle de pouvoir que peut avoir chaque citoyen. Il y a un petit pourcentage d’Américains qui va se déplacer pendant les élections et ce petit pourcentage qui va s’exprimer sur cette seule question du droit aux armes à feu est le petit pourcentage qui va permettre de faire basculer une élection. Donc il est extrêmement risqué pour un responsable politique de prendre position pour le contrôle des armes à feu.   

Les Suisses, les Finlandais sont armés et il n’y a pas autant de fusillades…

Il y a beaucoup d’armes qui circulent en Suisse, cela dit les conditions démographiques et sociales sont différentes. La Suisse n’est pas un lieu de conflit au même titre que les États-Unis, la Finlande non plus.
Il ne faut pas oublier qu’aux États-Unis il y a tout ce passif des relations interraciales qui sont problématiques en terme de violence.

Pourquoi en France la législation est aussi stricte ?

La raison pour laquelle on a réglementé les armes à feu en France, ce ne sont pas des considérations de santé publique. Ce sont des raisons politiques parce que dans les années 1930 il y avait des groupes d’extrême-droite, comme “la  cagoule”, qui s’armaient et qui envisageaient de prendre le pouvoir et c’est pour contrer ces groupes que cette loi a été adoptée. 

"Les Idées claires", un programme hebdomadaire vidéo et audio

Parce que la vérité est plus lente que le mensonge, parce que la  désinformation est plus séduisante que l’information vérifiée, Les Idées claires démêle le vrai du faux. Chaque semaine, dans une vidéo et en podcast, un.e expert.e et Nicolas Martin (producteur de La Méthode scientifique sur France Culture) remettent de l’ordre autour d’une idée reçue. Retrouvez l'intégralité des épisodes dans le dossier "Les Idées claires"

Ecoutez et abonnez-vous au podcast

Les Idées claires, c'est aussi une version à écouter d'une dizaine de minutes. A découvrir ici même ou en vous abonnant pour ne pas rater un  épisode.

Intervenants
  • politologue spécialiste des Etats-Unis, chercheur associé à l'Institut des Amériques
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......