LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La méfiance monte

4 min
À retrouver dans l'émission

Les sondages se suivent et se ressemblent. En tous cas, leurs résultats concordent.

J’ai déjà cité à ce micro celui mené par OpinionWay pour le CEVIPOF, le mois dernier, intitulé « Baromètre de la confiance politique ». Il témoignait d’une montée sans précédent de la défiance dans notre société.

Défiance envers les autres : « On n’est jamais assez prudent quand on a affaire aux autres » : 73 % le pensent, contre 26 % qui pensent à rebours qu’on « peut faire confiance à la plupart des gens ». Défiance envers le gouvernement 73 % contre 26 %. Défiance envers l’Assemblée nationale : 71 % contre 28 %. Défiance envers la gauche : seuls, 23 % des sondés disent « avoir confiance en elle pour gouverner le pays ». Défiance envers la droite : seuls, 24 % disent « avoir confiance en elle pour gouverner le pays » une majorité n’ayant confiance ni dans la gauche, ni dans la droite… Mais défiance envers d’autres institutions : les partis politiques (record de défiance avec 87 % qui ne leur font pas confiance), suivis des médias (suscitant 76 % de défiants) davantage encore que les banques elles-mêmes, ce qui, dans le sillage de la crise des subprimes est tout de même un comble.

Les résultats de cette enquête sont donc corroborés par le sondage Ipsos, publié par Le Monde daté du 24 janvier. La quasi-totalité des Français (90 %) estime que la puissance économique de la France a décliné au cours des dix dernières années. 72 % des sondés estiment que « le système démocratique fonctionne plutôt mal en France ». 87 % aspirent à « un vrai chef pour remettre de l’ordre ».

Enfin, les musulmans font l’objet d’une méfiance croissante . 74 % des sondés jugent que la manière dont l’islam est pratiqué en France rend cette religion incompatible avec les valeurs de la société française. 74 % des sondés estiment que cette religion n’est pas tolérante, contre 26 % qui sont de l’avis inverse. 8 Français sur 10 estiment que « cette religion cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres ». Du reste, 70 % estiment aussi qu’il y a « trop d’étrangers en France » et 62 % « qu’on ne sent plus chez soi comme avant ».

Il faut d’abord relever que ces tendances ne sont pas propres à la France . On les observe à l’oeuvre dans la quasi-totalité des pays européens, comme le montrait déjà le sondage mené par Ipsos dans 9 pays européens en juin de l’année dernière. A la question : « pensez-vous qu’il y a trop d’immigrants dans votre pays ? » 71 % des Belges, 71 % des Britanniques, 67 % des Italiens et des Espagnols et 52 % seulement des Français répondaient : oui.

Qu’en conclure ?

Premièrement : que nous autres, journalistes et médiateurs portons une lourde responsabilité dans la montée de la défiance. A force d’esquiver les problèmes, de pratiquer l’angélisme, de faire la leçon, de veiller à la correction politique des discours - allant jusqu’à censurer en tant que « dérapages » - l’expression d’opinions qui sont pourtant celles de la majorité de nos concitoyens, nous avons donné l’impression d’interdire certains débats , en collusion avec les politiques.

Pour retrouver la confiance, les élites sociales doivent entendre l’appel qui monte : il exprime un besoin de protection, suscité par un sentiment général d’insécurité . Mais il porte aussi un besoin nouveau d’autorité . J’aimerais vous soumettre cette réflexion de Tony Judt, intellectuel de gauche britannique récemment disparu. Dans « Contre le vide moral », il écrivait : « Les hommes et les femmes qui dominent la politique occidentale sont majoritairement des produits des années 60. (…) Ils ne respirent ni la conviction ni l’autorité. (…) Convaincus qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose, ils font peu. Ils ne représentent rien en particulier : ce sont des politiciens allégés . » (p. 122, 123)

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......