LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les trainées d'avions sont-elles un poison ?

Les avions diffusent-ils des produits chimiques à notre insu ?

9 min
À retrouver dans l'émission

Les théories du complot autour des "chemtrails" ("chemical trails"), ces traînées blanches d’avion, sont au programme de notre rendez-vous hebdomadaire Les Idées claires, proposé par France Culture et France Info et destiné à lutter contre les désordres de l'information.

Les trainées d'avions sont-elles un poison ?
Les trainées d'avions sont-elles un poison ? Crédits : Radio France

Les traînées d’avion blanches visibles dans le ciel contiennent-elles des produits chimiques qui retombent dans l’atmosphère et influencent nos comportements ?

Cette théorie au premier abord fantaisiste est pourtant partagée par des milliers d’internautes depuis les années 1990. Selon ses adeptes, des agences gouvernementales obscures se serviraient des avions de ligne pour diffuser dans l’atmosphère des substances chimiques. 

L’épandage à grande échelle servirait au choix, à rendre les humains plus dociles, à réguler la population mondiale, à diffuser certaines maladies comme la maladie d’Alzheimer, ou encore à lutter contre le réchauffement climatique. Ces théories du complot sont peu abordées dans les médias, ce qui ajoute davantage au mystère et laisse le champ libre aux internautes conspirationnistes. 

Le chanteur Prince, lors d’une interview de 2009 sur la chaîne PBS. Il expliquait avoir vu des comportements étranges dans son voisinage après le passage de ces traînées dans le ciel, comme si un produit dans l’air ambiant avait échauffé les esprits.

Olivier Boucher, directeur de recherche au CNRS et climatologue au Laboratoire de météorologie dynamique répond à nos interrogations sur les "chemtrails".

Les traînées d’avion contiennent-elles des produits chimiques secrets ?

Non, les chemtrails sont une vue de l’esprit. Ils n’existent pas. Par contre, les traînées d’avions, elles, sont bien réelles. C’est un nuage, artificiel, mais c’est un nuage. Le mécanisme de formation d’une traînée d’avion n’est pas très différent de ce qu’on peut faire simplement en expirant de l’air chaud des poumons qui est humide qui est humide et on voit un peu de buée qui se forme.

De quoi se composent ces nuages ?

Le moteur d’avion génère une combustion. Comme toutes les combustions elle produit des résidus, donc des particules et de la vapeur d’eau, qui est invisible, et de la chaleur. C’est Le mélange entre l’air chaud et humide qui sort de la turbine et l’air sec de l’altitude de l’avion qui provoque la condensation de cette vapeur d’eau en eau liquide et en glace puisqu’il fait très froid, l’eau se congèle très vite.

Dans quelles conditions météorologiques apparaissent  ces traînées?

Ces traînées se forment à des altitudes de 10 à 12 km, un peu plus dans les tropiques, moins dans les hautes latitudes. Les avions volent au bon endroit pour former ces traînées. Si l’air est très SEC, il n’y a pas de formation de traînée d’avion. Si, à l’inverse, l’air est un peu plus humide, il peut y avoir condensation et il va y avoir une traînée qui va se former derrière chaque moteur. Si l’air est suffisamment pur, on va plus facilement voir les différentes traînées. Suivant les conditions atmosphériques, on peut plus ou moins bien voir les traînées.

Peut-ou utiliser ces traînées pour influer sur le climat ?

Les traînées d’avion n’ont rien à voir avec la géo-ingénierie. On utilise des avions :
-pour diffuser des produits chimiques dans des grandes cultures
-pour modifier le temps, ça marche ou ça ne marche pas
-en injectant des particules dans des situations orageuses
Mais là on parle d’autre chose. Il y a une confusion qui vient du fait que certaines méthodes de géo-ingénierie proposent d’injecter des aérosols, des particules dans la très haute-atmosphère, dans la stratosphère. Au-delà de 15 – 20 km. Mais c’est une proposition, quelque chose qui est à l’étude, ça n’est pas quelque chose qui est réalisé à l’heure actuelle.

Et les programmes scientifiques étrangers secrets, comme le projet Haarp…

Le projet Haarp (High frequency active auroral research program) est un projet d’étude de l’ionosphère, qui est une partie de l’atmosphère encore plus haute, qu’on étudie pour la transmission des ondes pour les communications entre les satellites et la Terre. Mais il n’y a aucun rapport avec les traînées d’avion ou la géo-ingénierie.

Ces traînées sont-elles dangereuses pour la santé ?

Il n’y a aucun impact de ces traînées d’avion sur la santé humaine. Par contre, à proximité des aéroports, l’activité aéroportuaire génère quelques pollutions tout comme les autres activités donc il peut y avoir un impact sur la qualité de l’air.

Certains affirment que ces traînées sont beaucoup plus nombreuses qu’avant...

Le trafic aérien croît à un rythme de 3 à 5 % par an. Donc ça fait 3 à 5 % de plus d’avions année après année. On voit de plus en plus de traînées d’avion parce qu’il y a de plus en plus d’avions dans le ciel.

Quel est leur impact sur l’environnement ?

Toute activité économique a un impact sur le changement climatique. Les traînées ont deux effets opposés sur le climat :
1)      Elles réfléchissent le rayonnement solaire, donc il y a moins d’énergie solaire qui arrive dans la planète
2)       Elles créent un effet de serre, elles empêchent la planète de se refroidir
Ces effets se composent mais il y a peut-être un petit effet de réchauffement qui l’emporte. Même si cet effet est petit, la contribution de l’aviation au réchauffement climatique est de l’ordre de 3 %,  tous les effets s’additionnent et on a un changement climatique qui est bien réel et une contribution du secteur de l’aviation loin d’être négligeable par rapport au service rendu.

"Les Idées claires", un programme hebdomadaire vidéo et audio

Parce que la vérité est plus lente que le mensonge, parce que la  désinformation est plus séduisante que l’information vérifiée, Les Idées claires démêle le vrai du faux. Chaque semaine, dans une vidéo et en podcast, un.e expert.e et Nicolas Martin (producteur de La Méthode scientifique sur France Culture) remettent de l’ordre autour d’une idée reçue. Retrouvez l'intégralité des épisodes dans le dossier "Les Idées claires"

Ecoutez et abonnez-vous au podcast

Les Idées claires, c'est aussi une version à écouter d'une dizaine de minutes. A découvrir ici même ou en vous abonnant pour ne pas rater un  épisode.

Intervenants
  • Directeur de recherche au laboratoire CNRS de météorologie dynamique.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......