LE DIRECT

Les mondes fantastiques d'Odilon Redon

59 min
À retrouver dans l'émission

LES ÉCRIVAINS SYMBOLISTES AIMAIENT A SE PERDRE DANS SES DESSINS ETRANGES, SOMBRES ET INQUIÉTANTS, SES FAMEUX « NOIRS » Où GROUILLAI ENT CYCLOPES HIDEUX, MOLLUSQUES CHEVELUS, MONSTRES AILÉS ET AUTRES ARAIGNÉES GÉANTES…LES NABIS PUIS LES FAUVES ADMIRÈRENT, EUX, SES PASTELS OSANT LES COULEURS VIVES ET LES RAPPROCHEMENTS DISSONANTS.QUANT AUX SURRÉALISTES ILS LE TENAIENT POUR UN PRÉCURSEUR DU SURRÉALISME.SEULS LES IMPRESSIONNI STES, SES CONTEMPORAINS, REGARDÈRENT, AVEC CIRCONSPECTION, SON ART TOURNÉ VERS L’I NTÉRIORITÉ ET L’EXPRESSION D’UNE INTIMITÉ TOURMENTÉE.ODILON REDON, NÉ À BORDEAUX EN 1840 ET MORT À PARIS EN 1916, N’A JAMAIS VRAIMENT TROUVÉ SA PLACE DANS UN MOUVEMENT OU UNE ECOLE ARTISTIQUE. SON UNIVERS FANTASTIQUE, INSPIRÉ PAR SES PROPRES VISIONS NOCTURNES, SA FASCINATION PRÉCOCE POUR LES SCIENCES NATURELLES, ET SON AMOUR DE LA LECTURE DEROUTAIENT LE PUBLIC, MAIS ENCHANTAIENT SES AMIS ECRIVAINS ET POETES. AINSI PAUL VALERY, FRANCIS JAMMES, ANDRE GIDE OU STEPHANE MALLARMÉ ADMIRAIENT SON IMAGINATION FÉCONDE.AUJOURD’HUI ENCORE SES FIGURES A LA FOIS HORRIBLES ET SUBLIMES, RÉELLES ET IRRÉELLES, EFFARAYANTES ET SÉDUISANTES, FASCINENT ET DÉROUTENT. MAÎTRE DE L’OMBRE, ODILON REDON RÉVÈLE LA FACE OBSCURE DE L’ÊTRE ET LES ZONES IRRATIONNELLES DE SON ESPRIT.

Chronique de Clément Dirié sur le dessin contemporain : dans la lignée de Redon, les pratiques au noir de Jean-François Moriceau/Petra Mrzyk et Hyppolyte Hentgen.

La Cellule d’Or, Odilon Redon, 1892 ou 1893
La Cellule d’Or, Odilon Redon, 1892 ou 1893
La Cellule d’Or, Odilon Redon, 1892 ou 1893 ©The British Museum, Londres, Dist Rmn / The Trustees of the British Museum
Intervenants
L'équipe
Chronique
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......