LE DIRECT
Alain Bublex

Alain Bublex : "Je ne vois pas vraiment la différence entre un film et une passoire"

59 min
À retrouver dans l'émission

Alain Bublex, l’un des artistes français les plus singuliers de sa génération, explique sa conception de l'art, son rapport aux objets d'art ... et du quotidien

Alain Bublex
Alain Bublex Crédits : Anisia Kuzmina

A la fois urbaniste, chercheur et voyageur, il a su réinventer depuis les années 90 l’idée du paysage, de la ville et de l’architecture. En tant qu’artiste, il a toujours placé la photographie au cœur de sa pratique plastique tout en la combinant (ou non) au dessin vectoriel. Fasciné par les voyages et la route, Alain Bublex a traversé de nombreux pays d’Est en Ouest et du Nord au Sud. 

Des milliers de clichés constituent aujourd’hui une gigantesque base de données dans laquelle il puise les images qu’il tire telles quelles ou qu’il retravaille mêlant paysage réel et paysage imaginaire, constructions existantes et architectures utopiques. Né en 1961, Alain Bublex a récemment exposé à la Fondation Cartier et à la Bibliothèque Nationale à Paris, au Musée des Confluences à Lyon ou au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Genève qui lui consacre une exposition personnelle en 2007. Son œuvre fait partie d’importantes collections privées et publiques dont celle du MAC VAL, le CNAP, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, la Maison Européenne de la Photographie ou le FMAC, pour n’en citer que cinq. Alain Bublex est représenté par la Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois depuis 1992. 

Alain Bublex a travaillé dix ans chez Renault après son école de design, avant de se consacrer entièrement à la création.

J'avais une grande curiosité pour l'automobile, petit habitat qui se déplace dans l'espace. Nous sommes 3 ou 4 dans un univers réduit avec des odeurs, des sons, et on travaille des paysages. C'est devenu mon premier appareil photo.  Je n'ai pas eu l'impression de changer d'orientation. Ce sont les mêmes questions et les mêmes réponses appliquées à des objets pas si différents... La photographie ouvre une relation au monde, permet d'être attentif au monde. Je ne pense pas qu'on ait besoin de tirer les photographies. Alain Bublex

Pour lui, l'art ne s'arrête pas aux œuvres d'art :

Je ne vois pas vraiment la différence entre un film et une passoire ; derrière chaque objet de la production humaine, je perçois rapidement un projet, qu'est-ce qui a porté cette chose-là un jour et tout devient passionnant. L'art ne me nourrit pas plus qu'autre chose. Alain Bublex

Mes idées viennent de rencontres, j'attrape les choses qui volent autour de moi... dans les objets aussi il peut y avoir du sens. Alain Bublex

Il explique son travail sur le plan Voisin de Le Corbusier, son travail pour l'exposition "An American landscape" et sa conception de ce qu'est une œuvre d'art.

Je n'aime pas fabriquer des choses qui ne sont pas utiles. Alain Bublex

J'aime assez qu'on ne soit pas certain qu'une œuvre soit une œuvre d'art, que mon travail soit une œuvre. J'aime cette indécision. Alain Bublex

J'ai tendance à dire que je ne travaille pas. Je n'ai pas d'horaire, pas d'atelier, mon activité se dissout dans les pièces où je vis, au milieu de ceux qui sont là. Ou bien je travaille tout le temps, c'est ce que les gens pensent, ou je ne travaille jamais, c'est ce que je pense ! Alain Bublex

Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret : 

Le site officiel d'Alain Bublex

Alain Bublex est représenté par la galerie Vallois.

Sa page sur le site du Centre Pompidou.

Portrait signé Catherine Francblin pour le site Parisart.

Le futur n’existe pas, affirmait Alain Bublex au magazine Usbek & Rica en septembre 2016.

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......