LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait d'Ariane Ascaride lors du 64ème Festival de Cannes, en mai 2011

Ariane Ascaride : "Pour arriver à l'évidence, il faut être très courageux"

59 min
À retrouver dans l'émission

De son quartier de Marseille aux plateaux de cinéma au côté de son complice de toujours Robert Guédiguian, Ariane Ascaride raconte son parcours de comédienne, l'importance de ses origines et la nécessité d'être son personnage, oscillant entre liberté, prise de risque et conscience politique.

Portrait d'Ariane Ascaride lors du 64ème Festival de Cannes, en mai 2011
Portrait d'Ariane Ascaride lors du 64ème Festival de Cannes, en mai 2011 Crédits : Fred Dufour - AFP

Née à Marseille d'un père d'origine napolitaine et d'une mère employée de bureau, elle foule les planches de théâtre très tôt, grâce à la troupe de théâtre amateur dans laquelle jouait son père. Elle part étudier au Conservatoire d'art dramatique de Paris où elle suit les cours de Marcel Bluwal et Antoine Vitez. C'est sur les bancs de la fac qu'Ariane Ascaride rencontre son complice et futur mari, le cinéaste Robert Guédiguian, avec qui elle tournera près de 19 films.

Un de mes orgueils c'est que j'ai fait deux films en Italie, en italien. Je pense que nous portons tout le temps nos racines avec nous. Je viens de là. Nous portons nos aïeux sur nos épaules. Il faut beaucoup plus d'une seule génération, quand on est fils de pauvres, pour devenir un vrai bourgeois. Ariane Ascaride

Actrice ou comédienne ? 

Depuis 40 ans, Ariane Ascaride n'a jamais choisi entre le théâtre et le cinéma, mais s'affirme avant tout comédienne. 

Je suis d'abord comédienne, ma formation c'est le théâtre. Je viens du théâtre et j’y retourne régulièrement parce que j'en ai besoin. Une comédienne, quand le spectacle commence, devient la capitaine du bateau. Une actrice qui tourne des séquences ne sait pas comment ça va être monté... Ariane Ascaride

Masterclasse d'Ariane Ascaride par Caroline Broué, réalisée par Clotilde Pivin. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France.

Pour aller plus loin :

La « concentration disponible »  

C'est pendant ses études au conservatoire qu'un de ses professeurs a évoqué une notion qui lui est essentielle, depuis toujours, dans son jeu de comédienne : la "concentration disponible", qui induit l'acceptation de l'imprévisible pour mieux l'appréhender. 

Au moment où vous jouez, ne soyez pas intelligent. Ça ne sert à rien. Il faut avoir beaucoup travaillé avant. Je fais du saut à l’élastique tous les soirs quand je rentre sur scène ou quand je vais tourner une prise. J'aime me faire peur, particulièrement au cinéma. Ariane Ascaride

La pudeur de l'impudeur 

Aux côtés de Robert Guédiguian, son complice depuis près de 40 ans, Ariane Ascaride a tourné près de 19 films entourée d'une même bande de comédiens, un noyau de confiance. 

Entre Gérard (Meylan), Jean-Pierre (Darroussin) et moi, c'est une aire de jeux extraordinaire. Il y a cette envie de se surprendre, avec liberté et confiance. Avec cette bande incroyable, on est arrivés à faire entendre aux gens que le monde populaire est un monde d’une immense dignité. Ariane Ascaride

Rediffusion du 16 août 2018
 

Intervenants
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......