LE DIRECT
Portrait du compositeur et musicien Arthur H, lors d'un live au Printemps de Bourges, le 26 avril 2018

Arthur H : "Je ne pense pas qu’on puisse avancer dans la vie si on ne projette pas une étoile très loin, qui nous appelle, nous tire et nous guide"

58 min
À retrouver dans l'émission

Comme un acrobate, Arthur H sait faire se rencontrer la poésie la plus exigeante, l’énergie du rock et à la jubilation de la pop. Au micro de Julie Gacon, le chanteur, compositeur et musicien, nous fait entrer dans sa boîte à musiques et à souvenirs.

Portrait du compositeur et musicien Arthur H, lors d'un live au Printemps de Bourges, le 26 avril 2018
Portrait du compositeur et musicien Arthur H, lors d'un live au Printemps de Bourges, le 26 avril 2018 Crédits : Guillaume Souvant - AFP

Musicien, homme de mots, de sons et de scène, Arthur H est l’un des "chiens fous" de la chanson française qu’il peuple de ses personnages imaginaires. Ses créations musicales nous transportent du music-hall à la transe électro-disco, en passant par des ballades pop et des mélodies mélancoliques jouées au piano… Comment viennent ses mots, qu'est-ce qu'il se passe au bout de ses doigts quand il compose et comment a-t-il laissé sa voix se libérer au fil de ses albums, depuis son premier éponyme en 1990 jusqu'à son dernier en date Amour Chien Fou en 2018. Entrez dans la boîte à musique d’Arthur H ! 

Vagabondages solitaires

Fils du chanteur Jacques Higelin et de Nicole Courtois, Arthur H était un adolescent-loup solitaire. Il quitte le lycée pour voguer vers d’autres aventures, aux Antilles, puis aux États-Unis où il étudie le jazz pendant un an et demi.  Ses expériences de voyages et de vagabondages solitaires lui permettent alors de se dégager du riche héritage artistique paternel pour s’affirmer dans sa propre voie.

J’ai arrêté le lycée au milieu de la seconde. Etant doué à peu près pour rien, à part pour la musique, il fallait bien que je fasse quelque chose. (…) Je suis parti à la Berkeley School of music de Boston à 16 ans. À l’époque je n’aimais pas vraiment le jazz, surtout le jazz scolaire que je trouvais très bavard, très froid. C’est longtemps après que j’ai découvert sa richesse inouïe, esthétique, subversive. (...) Mon père m’a donné une omelette aux champignons hallucinogènes chez Coluche, en Guadeloupe (…). On est parti à un moment dans le jardin (…), je voyais tout symboliquement. Je dis à mon père "écoute si je marche toujours derrière toi, je n’arriverais jamais à trouver ma voie, je ne serais pas moi-même". (…) Il m’a dit "ok", et il est parti.          
Arthur H

Un amour fou du piano

La musique est toujours en fond de ses souvenirs familiaux : "j’ai commencé à écouter les Beatles dans le ventre de ma mère. C’était les Beatles intra-utérins !" Il se souvient de son premier contact avec l’instrument de musique qui deviendra son compagnon de scène de prédilection. Il se souvient de ses premiers essais en chants, ses premiers bruits et ses premières vocalises. Brigitte Fontaine parle de sa voix comme celle d’un vieux matou de gouttière qui a couché dehors par tous les temps et s’est bagarré avec le monde entier…

Quand j’ai posé mes mains pour la première fois sur un piano, j’ai senti quelque chose de l’ordre du frisson, de la reconnaissance, je ne sais pas… Une espèce d’amour fou ou de connivence avec cet instrument. Quelque chose qui ne s’explique pas, qu’on ne comprend pas mais qu’on n’a pas envie de comprendre non plus. (...) J’étais plutôt dans le registre du croassement, mais je savais qu’à l’intérieur il y avait cette voix pure qui un jour pourrait émerger, c’était une étoile… Je ne pense pas qu’on puisse avancer dans la vie si on ne projette pas une étoile très loin, qui nous appelle, tire et guide.            
Arthur H

Dans ses morceaux, sa voix est changeante, mais jamais noyée sous le son des instruments de musique, de sorte que l’on saisisse la poésie du texte. Un choix esthétique évident pour le chanteur :  

Les mots, c’est de la musique, tout a des ondes, des fréquences. Dans la chanson, j’aime la musique des mots. Je trouve que chaque mot a sa propre lumière, sa propre splendeur, sa personnalité, son aura, son mystère…. Donc j’ai envie de respecter chaque mot.            
Arthur H

Réécoute du 13 août 2018

Bibliographie

Onirique attaque

Onirique attaqueTextuel - Coll. Musik

Intervenants
  • Auteur, compositeur, interprète
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......