LE DIRECT
Cédric Klapisch

Cédric Klapisch : "J'essaie de photographier une époque. On est toujours victime de son époque"

59 min
À retrouver dans l'émission

Cédric Klapisch est avec nous : vous comprendrez pourquoi il a travaillé au rayon valise des galeries Lafayette, pourquoi il est fasciné par les détails de l'existence et pourquoi il en témoigne dans son cinéma.

Cédric Klapisch
Cédric Klapisch Crédits : Franck CRUSIAUX/Gamma-Rapho via Getty Images - Getty

Ce qui marche, ce qui reste d'un film, c'est ce qui m'échappe.

Réalisateur, scénariste et producteur, depuis son 1er long-métrage en 1992, Riens du tout, jusqu’à Ce qui nous lie, en 2017, Cédric Klapisch a proposé une douzaine de films et de documentaires aux spectateurs. Prononcer le nom de « Cédric Klapisch », c’est d’ailleurs faire une expérience auprès des spectateurs eux-mêmes : c’est observer l’effet sentimental, intime, que ces films ont sur eux.

Il y a un rapport intime avec les films marquants. A la fin de l'écriture du film, je me suis dit : ça ne raconte rien, ça ne va pas plaire. Et pourtant, le succès du 'Péril Jeune', c'est la banalité. ça a été de faire confiance a des petites choses.

C’est, par exemple écouter des souvenirs de visionnage : la première fois que tel ou tel a vu Le Péril Jeune sur Arte et les dizaines de fois qu’il l’a ensuite visionné sur VHS ; c’est aussi assister à des imitations : par exemple les meilleures répliques d’Un air de famille, comme celle de Yoyo et de son collier de chien ; et c’est enfin écouter une confession, comme par exemple la manière dont on s’est identifié avec Xavier, le héros un peu perdu de L’Auberge espagnole, alors qu’on entrait aussi dans l’âge adulte.

L'Auberge Espagnole.
L'Auberge Espagnole. Crédits : CE QUI ME MEUT / BAC FILMS / COLLECTION CHRISTOPHEL - AFP

A un moment donné, un désir se cristallise sur un sujet, mais on ne sait pas pourquoi. C'est de l'intuition pure, c'est très intime. On comprend toujours beaucoup plus tard pourquoi on a réalisé un film.

Mais, du côté de Cédric Klapisch, un film est-il tout autant lié à sa propre existence, ses souvenirs et expériences ? Pense-t-il à ses spectateurs au moment de l’écriture et de la mise en scène ? Se voit-il comme le réalisateur d’une génération ? Quel est le rapport intime, de l’idée à la sortie en salles, de Cédric Klapisch à ses réalisations ?

C'est à toutes ces questions que répond cette Masterclasse. 

J'ai assez vite compris que pour moi l'intérêt du faire du cinéma était de toucher les gens, de transmettre des émotions. Je m'inscris dans un courant réaliste : je fais confiance au fait qu'en parlant de la réalité, quelque chose d'intéressant va se passer.

Retrouvez la vidéo de la masterclasse ci-dessous :

>>> Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret >>>

Son site officiel

7 choses à savoir sur Cédric Klapisch, avec des extraits du portrait qui lui était consacré sur France ô

Les génériques de Cédric Klapisch, un sujet du magazine Blow up d’Arte.tv

Le réalisateur de L'Auberge Espagnole évoque sa trilogie lors d'une rencontre avec le public à Bruxelles. A revoir sur le site de Cineuropa.org

Cédric Klapisch vient de rejoindre l’équipe de réalisateurs d’Aprile productions. Sur leur site, on peut voir quelques publicités et autres films promotionnels signés Klapisch.

Du Cern à l’Auberge espagnole : à l’occasion du 60e anniversaire du Cern, le réalisateur Cédric Klapisch livre son regard sur ce laboratoire où travaillait son père. A voir sur le site du Journal du Cnrs.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......