LE DIRECT
Portrait de Christophe Honoré en septembre 2013 à l'Opéra de Lyon

Christophe Honoré : "Être cinéaste est une position qui est très proche de celle de l'écrivain : essayer d'accorder le travail à sa vie."

58 min
À retrouver dans l'émission

A la fois cinéaste, scénariste et critique, romancier, auteur de littérature jeunesse et dramaturge, metteur en scène de théâtre et d’opéra, Christophe Honoré donne une masterclasse "totale", tant sont nombreuses les formes artistiques que prennent son écriture, en réinvention permanente.

Portrait de Christophe Honoré en septembre 2013 à l'Opéra de Lyon
Portrait de Christophe Honoré en septembre 2013 à l'Opéra de Lyon Crédits : Jeff Pachoud - AFP

Auteur de douze long-métrages, traducteur de Bataille pour Ma Mère, Madame de La Fayette pour La Belle Personne, Ovide pour Métamorphoses, ou la Comtesse de Ségur pour Les Malheurs de Sophie, Christophe Honoré fait vibrer toutes les géométries complexes de l’amour et de la famille avec Dans Paris, Les Chansons d’amour, Non ma fille tu n’iras pas danser ou encore Les Biens Aimés.

La vertu de l'impureté

On lui doit six romans où de son aveu il déterre le père, déjà huit pièces hétéroclites, et huit mises en scène de théâtre et d’opéra. D’Hugo à Debussy, de Gombrowicz à Mozart et Verdi. Il emprunte un chemin hybride où tout semble circuler et se répondre.

Christophe Honoré : "Exercer dans plusieurs domaines m'oblige à une certaine impureté, je ne suis pas un vrai écrivain, pas un vrai cinéaste... et cela s'accorde avec la modernité : avec ce que je ressens du monde d'aujourd'hui. Cette idée d'être incertain, de sans cesse réinterroger sa propre identité, de se permettre des métamorphoses artistiques au cours de sa vie. (...) J'ai dû admettre que j'étais un cinéaste-écrivain. Pour mon premier film, je le vivais comme un handicap. Ce qu'on appelle par cinéma d'auteur, c'est l'idée d'un cinéaste qui donne de ses nouvelles, qui fait des films à la première personne. C'est une position qui finalement est très proche de l'écrivain : essayer d'accorder le travail à sa vie."

La littérature jeunesse, un espace du trouble  

Christophe Honoré a également écrit une vingtaine d’ouvrages pour enfants par delà le Bien et le Mal, des contes plus ou moins joyeux, qui permettent selon lui, une rencontre avec l'adulte étranger, essentiel pour la construction. 

Christophe Honoré : "La littérature pour enfant est une discipline vraiment à part, c'est pour ça que je ne l'ai jamais abandonné. C'est un terrain de jeu pour un écrivain, qui est réjouissant. C'est pas toujours réjouissant de faire des films, des mises en scène de théâtre etc. C'est des sentiments mêlés de frustration où la question de la valeur peut être très lourde à porter. Alors qu'en littérature jeunesse, c'est très joyeux. J'ai toujours écrit de manière personnelle et provocatrice car les livres pour enfants ne sont pas des doudous. C'est des rencontres avec l'étranger."

L'utopie de la fiction

Dans le cinéma d'Honoré, il y a cette présence constante d'un.e narrateur.ice, comme une forme de médiation. Il y a également une récurrence des motifs qui reviennent de films en films, inspirés notamment par Truffaut, Eustache ou encore Jacques Demy … On y observe enfin une progression vers la fictionnalisation.  

Christophe Honoré : "J'ai assumé le narrateur à partir de mon film Dans Paris, parce que étrangement dans mes deux premiers films, j'ai l'impression de les construire contre la littérature. (…) Ces motifs vous finissez par les admettre. Si je réfléchis aux cinéastes que j'aime (Truffaut, Demy, Desplechin, Letourneur), je vois bien que c'est ça que j'aime dans leurs films, c'est les motifs. (…) Après Les Biens-aimés, j'ai fait Les Métamorphoses avec l'idée de la fable, puis Les Malheurs de Sophie qui était de l'ordre du conte, l'idée de temps romancé, fictionné, du temps qui n'existe pas, où l'on vise une sorte d'utopie de la fiction."

Pour aller plus loin

Je suis reconnaissant à la Bretagne de m’avoir fait vivre une enfance assez ennuyeuse, déclare Christophe Honoré à Bretagne-actuelle.com.

J’écris dans une sorte de terreur qui à la fois me paralyse, me fixe, et me révèle, raconte Christophe Honoré, à l’occasion de la sortie de son roman, très autobiographique, Ton père (éd. Mercure de France).

Leçon de Christophe Honoré, donnée avec Mireille Calle-Gruber et Laure Adler, dans le cadre des Leçons de l’université d’Avignon, en partenariat avec le festival. En ligne sur Canal-U.tv

Artiste multi-talentueux, Christophe Honoré a également réalisé le clip du premier single de Calypso Valois (fille du duo Elli et Jacno), Le Jour, à voir sur Youtube :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Réécoute du 3 juillet 2018

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Chroniques

7H15
10 min

La Question du jour

Comment comparer l'efficacité des politiques nationales contre le Covid-19 dans le monde ?
7H24
3 min

Le Billet économique

Covid-19 : le secteur de la culture réclame de la visibilité à quelques heures des annonces de Macron
7H41
6 min

Revue de presse internationale

Au Venezuela, une "baie des Cochons en mode stupide" ?
7H46
42 min

L'Invité des Matins

Pandémie : la bataille de l’humanisme ?
8H17
5 min

Le Billet politique

Emmanuel Macron face au risque d'être accusé d'inefficacité
8H20
42 min

L'Invité des Matins

Pandémie : la bataille de l’humanisme ?
8H45
3 min

La Transition

Il était une fois une startup qui recyclait des canettes
8H49
2 min

La Théorie

Cinéma : les salles dans le clair-obscur
8H54
5 min

Radiographies du coronavirus, la chronique

Les animaux et le Covid
10H55
5 min

Le Journal de la philo

La coupe mulet de Jean-Luc Mélenchon

Bibliographie

Ton pèreChristophe HonoréMercure de France, 2017

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......