LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dick Annegarn à La Rochelle, en 2017

Dick Annegarn : "Il y a d’autres musiques classiques que la musique classique blanche"

59 min
À retrouver dans l'émission

Dick Annegarn, auteur, compositeur, interprète, dialogue avec Maylis Besserie sur le plaisir du mot, le plaisir du son... Et c'est aussi, souvent, sa guitare qui répond...

Dick Annegarn à La Rochelle, en 2017
Dick Annegarn à La Rochelle, en 2017 Crédits : XAVIER LEOTY / AFP - AFP

Des années 70 qui ont vu ses débuts, l'auteur-compositeur-interprète Benedictus Albertus Annegarn, dit Dick, réinvente le meilleur : les musiques qui font l’amour pas la guerre, les mots-sésames, les frontières ouvertes aux esprits assortis. C’est tout lui - voix nomade, éclusier européen, citoyen libertaire du monde. Pendant que les enfants d’hier apprennent aux enfants de demain Ubu et Bébé éléphant, lui poursuit ses voyages de port gascon en oasis marocaine, balisant son parcours de chansons magiciennes. Sorcier, sourcier.

Le jazz, le blues, le rock, le rap, c'est venu de la part de ceux que j'appelle des ingénieurs analphabètes. Ceux qui ont fait la musique de ce siècle ne sont pas des musiciens "solfégiques", ils ont écrit à partir de codes qu'ils ont inventé eux-mêmes. Je m'inscris dans cette tradition de musique qui vient d'autres continents. Nina Simone parle de "black classical music". Il y a d’autres musiques classiques que la musique classique blanche. Dick Annegarn

Au début, avec ma guitare, il y a une fascination : comment deux cordes pouvaient frotter... je commence à jouer mi, la… et puis on peut aller vers la musique berbère, la musique chinoise… le voyage commence. Dick Annegarn

Dick Annegarn est un autodidacte. Il n'a pas fait d'école, de conservatoire de solfège. Et il ose des harmonies : 

Je veux faire un blues hollandais, un folk anglais...Composer une chanson, ce n’est pas mettre du texte sur de la musique. La musique aussi raconte quelque chose. Les paroles ont du son. "Je suis un bébé éléphant", quatre é. Cela permet d’ouvrir la bouche à la hollandaise. Cela me permet d’être hollandais. Dick Annegarn

J’ai développé petit à petit mon vocabulaire. Dick Annegarn

La musique a pour lui une dimension collective : 

Nous sommes tous des voleurs. Bach, Bartok, tous ont puisé dans la poésie populaire, les bourrées modernes. Dick Annegarn

Il a mené des collaborations avec Raphaël, Nosfell, Mathieu Boogaerts... "Mais, c'est plus facile d'écrire pour moi que d'écrire pour les autres".

Avant tout, il revendique l'importance des chansons populaires, de l'oralité. 

Mes chansons marchent toutes seules... Mes "enfants" les chantent, les modifient. Je ne veux pas qu'on les chante en respectant religieusement les textes. Il faut les enrichir, les appauvrir, rajouter ou enlever des notes. Dick Annegarn

Je ne suis pas esthétisant. Les bonnes mélodies folkloriques sont des mélodies irrégulières. C'est pareil pour le blues. Je veux sortir des sentiers battus pour avoir du style, pour que les villes, les hommes aient du caractère. Dick Annegarn

>>> Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret >>>

La page de Dick Annegarn sur le site du label Musique Sauvage

Extrait du documentaire Dick Annegarn : itinérant de Laurent Barthélémy (France 3 / Morgane production, 2000).

A propos de l’initiative La Verbothèque créée par Dick Annegarn : Article de Jacques Besnard pour slate.fr (2018)

Entretien avec Dick Annegarn dans L’en-je Lacanien (01/2013, n°20)

Dick Annegarn au Petit conservatoire de la chanson, présenté par Mireille (1972)

Article de Laurent Demoulins à propos du livre Paroles de Dick Annergan, paru chez Ecrits dans la collection Le mot et le reste, en 2011

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......