LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Londres, 08 mai 2018 : L'auteur Ian McEwan assiste à une projection spéciale de "On Chesil Beach" au Curzon Mayfair.

Ian McEwan : "Un de éléments les plus important de la créativité, c'est l'hésitation"

58 min
À retrouver dans l'émission

Traduite dans des dizaines de langues, vendue à des millions d'exemplaires à travers le monde, l’œuvre de Ian McEwan oscille entre plusieurs registres. Au micro de Sylvain Bourmeau, il retrace son parcours, celui d'un écrivain totalement engagé dans son art et aborde son processus d'écriture.

Londres, 08 mai 2018 : L'auteur Ian McEwan assiste à une projection spéciale de "On Chesil Beach" au Curzon Mayfair.
Londres, 08 mai 2018 : L'auteur Ian McEwan assiste à une projection spéciale de "On Chesil Beach" au Curzon Mayfair. Crédits : David M. Benett / WireImage - Getty

Né en 1948, l'écrivain britannique Ian McEwan publie des livres depuis près de 45 ans, auteur d'une œuvre une œuvre conséquente et variée faite des romans, de scénarios, un livre pour enfant, de l'opéra, et de recueils de nouvelles, un genre par lequel il est entré en littérature en 1975. 

On peut dire de lui que c'est un écrivain classique contemporain car son œuvre figure au programme non seulement des Universités britanniques mais aussi au programme des enseignements secondaires. Il est très largement lu dans son pays et partout ailleurs, et son oeuvre est traduite dans des dizaines de langues. Elle est notamment entrée à la British Library, une œuvre conséquente et variée fait des romans, de recueil de nouvelles, de scénarios, un livre pour enfant, de l'opéra.  

Certains de ses romans se passent dans certaines séquences historiques et d'autres sont happés par ce qu’il y a de véritablement actuel dans l'époque que nous traversons. Il est toujours attentif au présent. Avec son dernier roman, il fait les deux choses à la fois. Intitulé Une machine comme moi, (éditions Gallimard, 2019), Ian McEwan y saisit l'instant vertigineux et notre incapacité à saisir les usages qui seront faits des technologies. Il a inventé un dispositif d'expérience beaucoup plus subtil pour penser le présent technologique qui est ce recours au passé contrefactuel. 

Le récit contrefactuel 

Je vois les romans comme étant construits à partir du sol, pour ensuite monter en hauteur. (…) Si on veut que son roman s'éloigne de l’histoire et qu'il y ait une dimension de spéculation possible, le passé contrefactuel est l'outil le plus intéressant puisque c'est un passé qui ne s'est pas produit et qui peut ressembler à celui de la science-fiction mais sans la dimension de prédiction. Le présent est totalement imprévisible du point de vue du passé, la vie actuelle et toute sa réalité pourrait être totalement différente, et on peut jouer avec ça. Ça donne toutes les possibilités. La réalité que nous créons est imprévisible. (...) Un de éléments les plus important de la créativité, c'est l'hésitation. Aujourd'hui on vit à un rythme tel qu'en cessant d'écrire pendant neuf mois, non seulement le monde évolue mais vous aussi, votre rapport au monde peut se détendre et devenir plus obsessionnel sur tel ou tel sujet. C'est quelque chose qui est partie prenante dans ma réflexion sur le processus d'écriture. Ian McEwan

Repenser l'héritage littéraire du 19ème siècle, à l'aune du modernisme

Avec le roman du début du XXème, on a longtemps vécu dans l'ombre de la grande expérimentation du roman moderniste, mais quelque part le roman a un peu perdu ses repères puisque ce qu'il se passait dans la société, était vu comme quelque chose qui ne devait intéresser que les journalistes, alors que le roman devait s'atteler à décrire l'existence de façon pure, théorique et ironique. Alors que les américains ont davantage réussi à conserver la tradition du roman du XIXème où on sentait le devoir d'analyser la condition de l'homme moderne, ce que c'est que de vivre en ville, la révolution sexuelle etc. Je pense qu'il faut revenir aux grandes leçons du XIXème siècle et notamment la façon de décrire les personnages, de les délimiter et de nous faire ressentir ce que c'est que de vivre leur vie et en même temps, la réflexion sur l'impact technologique sur nos vies intimes, on ne peut pas abandonner les apports du modernisme, la façon dont ça a changé notre rapport à la conscience et à la façon de l'écrire, de la même façon qu'on n'arrêtera pas d'écouter Mozart. Ramenez du Tolstoï et du Flaubert, dans la manière dont on définit les personnages sans ignorer cet héritage moderniste, ce sera mon manifeste pour aujourd'hui. Ian McEwan

Le processus d'écriture : un engagement de toute une vie 

La façon dont je vois la profession de romancier, c'est celle d'un engagement total, c'est la conscience entière de l'individu qui est engagée dans cette carrière. Quand on commence c'est quelque chose dont on ne peut plus en sortir, on ne pense que comme ça, et ça devient un environnement mental global. Il n'y a de syndicat pour vous aider là-dedans, mais c'est un privilège de vivre de son écriture, c'était mon rêve depuis les années 1970. Dans ces années-là, on n'avait pas internet, on avait le luxe d'une certaine solitude avec des loyers extrêmement bas. Je pouvais écrire une chronique toutes les six semaines pour le Times qui me permettait de bien vivre. C'est beaucoup plus dur d'en vivre aujourd'hui sans faire autre chose à côté.                                  
Ian McEwan

Pour aller plus loin

Rediffusion du 11 juillet 2020. Cette Masterclasse a été enregistrée en public, à la Bibliothèque Nationale de France le 14 janvier 2020. La traduction de Ian McEwan a été assurée par Marguerite Capelle. 

Bibliographie

L'enfant volé

L'enfant voléIan McEwanGallimard, 1993

Intervenants
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......