LE DIRECT
Jean-Claude Ameisen

Jean-Claude Ameisen : "Vivre c'est avoir réussi pendant un temps à ne pas déclencher son autodestruction"

59 min
À retrouver dans l'émission

Jean-Claude Ameisen fait sa Masterclasse : vous comprendrez pourquoi nous avons des doigts et non des palmes, ça s'appelle la mort cellulaire.

Jean-Claude Ameisen
Jean-Claude Ameisen Crédits : GARO / PHANIE - AFP

Vivre c'est avoir réussi pendant un temps à ne pas déclencher son autodestruction. Ce qui est nécessaire à la vie d'une cellule, c'est la présence d'autres cellules. Au niveau cellulaire et donc élémentaire, c'est les relations entre les cellules qui déterminent leur survie ou leur disparition. Les relations entre la vie et la mort peuvent ne pas être celle de la destruction mais être de l'ordre des communications.

Une Masterclasse avec Jean-Claude Ameisen… cette collection de grands entretiens que nous avons d’abord consacrés sur France Culture à la création culturelle s’ouvre progressivement à d’autre voix et notamment à celle des chercheurs. 

L’immunologie c'est l'étude de l'organe dans notre corps qui nous protège contre les microbes. Comment est-ce que cet organe fait la différence entre le soi et le non-soi, ce qui vient de l'intérieur et ce qui est à l'extérieur ? Comment fait-il la différence entre ce qui n'est pas dangereux et ce qui est sain ? 

Vacciner c'est permettre le développement d'une mémoire par rapport à ce qui a été rencontré. Comment la mémoire d'un organe qui n'a pas de conscience se met-elle en place ?

A quoi ressemble le travail des hommes et femmes en blouse blanche, d’où viennent les idées, comment naissent les vocations ? Et dans ce moment de transition du culturel vers le scientifique nous devions faire entendre Jean Claude Ameisen car ce dernier ne croit pas à cette frontière qui sépare les deux grands champs de la créativité et de la rationalité humaine.

Tout enfant est un chercheur. L'âge adulte fait souvent perdre cet étonnement, ces questionnements, et on vit dans un monde rassurant car il est plus fait de réponses que de questions. Faire de la recherche c'est conserver cette part d'enfance. Les connaissances, les réponses sont rassurantes mais n'épuisent pas le questionnement. 

Il est médecin, chercheur et professeur d’immunologie à l’Université Paris Diderot. Ses recherches ont porté principalement sur la mort cellulaire, un processus dont il montre l’importance pour lutter contre des maladies comme le Sida ou des atteintes neurodégénératives. Ces travaux ont donné lieu à un livre, Sculpture du vivant : Le suicide cellulaire ou la mort créatrice (1989). 

Durant mes études, j'ai été sensibilisé à la question de la mort cellulaire d'abord parce qu'on disait à l'époque que le phénomène d'autodestruction cellulaire jouait un rôle essentiel dans le développement de l'embryon. Par exemple, le fait que nos doigts soient individualisés. Au début du processus nos doigts sont joints par des palmes et à un moment, les cellules qui forment ces palmes s'autodétruisent, et nos doigts sont séparés. C'est ce qui émerge en terme de forme par ce qui est retiré : comme le sculpteur qui fait sa sculpture par ce qu'il retire de la pierre et pas forcément par ce qu'il ajoute.

Il ne s’agit pas simplement de s’interroger sur un processus biologique mais bien de réfléchir plus largement au rôle de la mort dans la production du vivant. Une question qui le porte sans doute à la réflexion éthique : il a entre autres présidé le Comité consultatif National d’Ethique et il en est toujours le président d’honneur. 

Toute cellule fabrique et possède les outils qui lui permettent à tout moment de déclencher son autodestruction et de disparaître. Ce qui fait qu'une cellule survit, c'est qu'elle trouve dans son environnement des molécules émises par d'autres cellules qui l'empêchent de déclencher de s'autodétruire.

Ce portrait ne serait évidemment pas complet si on n’évoquait pas son émission sur France Inter, Sur les Épaules de Darwin qui fait de lui un passeur de cette culture scientifique qui lui est chère.

>>> Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret >>>

La sculpture du vivant, site de Jean-Claude Ameisen

Biographie sur le site de l’Inserm

Correspondances : une série d’Hervé Nisic et Jean-Claude Ameisen montrant les correspondances entre art et sciences du vivant

Jean-Claude Ameisen : Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses. Conférence Marc Bloch à l’Ehess du 12 juin 2007

La vie amoureuse des plantes : intervention de Jean-Claude Ameisen au colloque Amours et passions organisé par la Fondation Singer-Polignac le 6 février 2018

Sur les épaules de Darwin : la page de son émission sur France Inter 

Intervenants
  • médecin, chercheur, président d’honneur du Comité consultatif national d’éthique et auteur de l'émission Sur les épaules de Darwin sur France Inter
  • Producteur de l'émission "Avis critique" sur France Culture
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......