LE DIRECT
Le dessinateur Jul en 2016

Jul : "Je suis un produit de la pensée de mai 1968"

59 min
À retrouver dans l'émission

Jul parle dessin, humour, calembour et culture de masse

Le dessinateur Jul en 2016
Le dessinateur Jul en 2016 Crédits : Joel Saget - AFP

Bienvenue dans cette masterclass avec Jul, enregistrée en public à la Maison de la Radio. Il aurait pu devenir le nouveau Simon Leys. Normalien, agrégé d’histoire et fin sinologue, Julien Berjaut se rêvait chercheur en ethno-histoire à l’Ecole française d’Extrême-Orient, après ses recherches sur la diaspora chinoise à Calcutta. 

Malheureusement pour la sinologie, heureusement pour nos zygomatiques, ce fils du Mammouth (ses deux parents enseignaient au collège) était possédé depuis l’enfance par le démon du dessin de presse. Né sous la présidence d’Alain Poher (oui, Alain Poher a été président de la République), il vendait, 1 franc, son journal, Le Julien Déchaîné, dans les cours d’école. A 12 ans, il remportait au Festival d’Angoulême le troisième prix du concours jeunesse avec deux pages sur un pingouin au pôle Nord. Alors, s’il a enseigné un temps, il était fatal que le professeur se défroque et que Julien Berjaut devienne Jul. 

Un dessinateur de presse, tout d’abord, qui après des premières armes à la Nouvelle République des Pyrénées, a vite envahi les pages de Marianne comme du Nouvel Observateur, des Echos comme de L’Humanité, de L’Écho des Savanes comme de Lire et Philosophie Magazine, et bien sûr Charlie Hebdo, pendant 15 ans. Le dessin d’actualité, il l’exerce aussi à la télévision, pendant longtemps à La Grande Librairie de François Busnel, et actuellement dans 28 minutes, sur Arte. 

Il est aussi auteur de bandes dessinées, depuis le succès de Il faut tuer José Bové en 2005, satire corrosive et hilarante de l’altermondialisme, puis de La Croisade s’amuse, le journal intime de Mme Ben Laden. Depuis, il y a eu l’immense succès de sa série Silex and the City, chronique moraliste et paléolithique de notre monde transposé en 40 000 avant Jésus-Christ. La famille Dotcom a même envahi le petit écran, avec une série animée à succès, dont il est le scénariste et directeur artistique, diffusée pendant 5 saisons sur Arte, où tout le petit monde de la politique s’est pressé pour prêter sa voix aux héros de cette saga primitive. 

Aujourd’hui, c’est par le prisme de la mythologie grecque et latine qu’il poursuit sa tâche sacrée : exorciser ses peurs et les nôtres en nous faisant rire du pouvoir et de l’oppression, de la catastrophe écologique et des crises humanitaires, des mass media, de la société de consommation et du monde du travail, et surtout de nous mêmes et de nos turpitudes, avec 50 Nuances de Grecs, également décliné en albums et à la télévision. 

Lauréat en 2007 pour Le Guide du moutard du prestigieux prix René Goscinny, il a été choisi moins de 10 ans plus tard pour reprendre le flambeau de l’immense scénariste sur la série Lucky Luke, déjà deux albums à son actif, dont le dernier à vu le cowboy solitaire traverser pour la première fois l’Atlantique et arpenter à cheval les rues de Paris.

C’est donc à un homme fort occupé que nous allons avoir affaire dans cette masterclasse, et on le remercie d’avoir quitté sa planche à dessin pour nous faire rentrer dans son atelier, et nous expliquer comment il fabrique son œuvre. 

Je suis un produit de la pensée de mai 1968, j'ai été formée dans une école proche de Montessori, une école par la vie, sans hiérarchie entre les matières. [...] J'aimais dessiner et vendre des journaux. 

Jul est un dessinateur presque autodidacte. 

J'ai des énormes lacunes techniques. Je bricole depuis l'âge de 5 ans. Ce qui est rassurant: le style n'a pas beaucoup changé depuis mes dessins réalisés à l'âge de 8-9 ans. Il y a une cohérence. L'enjeu est de faire de ses faiblesses une force. Je ne peux pas se cacher derrière une maestria technique. 

Il explique la manière dont il travaille la fusion entre culture populaire et culture savante, par exemple avec 50 nuances de Grecs, les bronzés font du mythe.

Je mets en scène la culture de masse; nous sommes tous irrigués par ça. Il faut se libérer de cette forme de coercition mentale, en faire autre chose. Dans mes titres, il y a un côté harpon pour le lecteur mais aussi un rapport au langage. J'ai toujours eu envie que des neurologues s'intéressent aux zones de l'humour dans le cerveau. 

Je fais des listes avec tout ce qu'un sujet évoque, les clichés, quels auteurs ont écrit là-dessus, les slogans... J'ai une sorte de bible "Silex and the city" sur toute la faune préhistorique, les outils, le vocabulaire rupestre... Et ensuite des rapprochements se font avec aujourd'hui.

La manière dont on se douche dit beaucoup de nous, je commence par le nombril! Cela est porteur de sens!

Jul explique ce qu'est pour lui l'humour en France.

L'esprit du XVIIIe siècle, avec ses mots d'esprit, calembours, son esprit voltairien, sa gravité et légèreté simultanée, m'a toujours fasciné.

Et son goût pour jouer avec des références. Ainsi par exemple, dans Un cow-boy à Paris, il a dessiné un panneau "Pouliches partout, shériff nulle part". En référence avec le "Police partout, justice nulle part" qui est toujours scandé dans les manifestations, même si peu de personnes savent que cela vient des Choses vues de Victor Hugo. 

Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret :

Une bio-bibliographie sur le site des Editions Dargaud

Turquie : voyage à la croisée des mondes, documentaire co-écrit par Jul et réalisé par Xavier Lefèbvre (Arte France/Electron libre productions, 2016)

Un entretien avec Jul à propos du tome 3 de Silex and the city, ainsi qu’un épisode de la série animée diffusée sur Arte (toutenbd.com, 2012)

Comment dessiner les gilets jaunes ? La leçon de dessin par Jul (France Inter, La Bande-originale, 2018)

Ma vie d’artiste, reportage suivant Jul et sa compagne en pleine création (Le Top Mags, 2013)

Le Paris de Jul (2008)

Tous les épisodes de la série animée 50 nuances de grecs (Arte, 2018)

Intervenants
  • Dessinateur de presse et auteur de bande dessinée
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......