LE DIRECT
Kamel Mennour, dans sa propre Galerie Kamel Mennour, à côté d’œuvres de l'artiste française Gina Pane, le 7 février 2019

Kamel Mennour : "Mon métier de galeriste est là pour faire en sorte que l'art ne soit pas un complexe"

59 min
À retrouver dans l'émission

Le galeriste Kamel Mennour est au micro d'Arnaud Laporte, pour une masterclasse donnée à l'occasion de la Foire Internationale d'Art Contemporain à Paris. Sa vocation, son rôle auprès des artistes, sa volonté de transmettre et démocratiser l'art, Kamel Mennour se livre sur un métier de l'ombre.

Kamel Mennour, dans sa propre Galerie Kamel Mennour, à côté d’œuvres de l'artiste française Gina Pane, le 7 février 2019
Kamel Mennour, dans sa propre Galerie Kamel Mennour, à côté d’œuvres de l'artiste française Gina Pane, le 7 février 2019 Crédits : Joël Saget / AFP - AFP

Kamel Mennour est aujourd'hui un des galeristes les plus importants dans le monde de l'art contemporain. Né en 1965, Kamel Mennour partage son temps entre l'art, la passion du football, et sa vie de famille (nombreuse). On sait finalement peu de choses de sa vie, avant ses débuts dans la vente de lithographies, à l’âge de 27 ans, et la création de sa galerie à 34 ans. 

La galerie d'art, un lieu de transmission

Fondée en 1999 et inaugurée par une exposition de Jan Saudek, la galerie d'art Kamel Mennour fête cette année ses 20 ans, et compte aujourd'hui une quarantaine de collaborateurs. La galerie est divisée en trois lieux à Paris, et un à Londres. Elle représente aujourd'hui des artistes parmi les plus éminents tels que Bertrand Lavier, Daniel Buren, Claude Lévêque, Huang Yong Ping, l'auteur du célèbre Monumenta au Grand Palais à Paris en 2016 et plus récemment, Zineb Sedira. 

La galerie est un lieu gratuit, de rencontres matérielles et humaines. Mon métier est là pour transmettre, faire en sorte que l'art ne soit pas un complexe, pour désinhiber le public, et démocratiser l'art. Je dis toujours que nous sommes les ouvriers de l'ombre, pour magnifier l'art et faire en sorte que la musique de l'oeuvre résonne. Mais mon métier a beaucoup changé en 20 ans. Il y a beaucoup moins de visites actuellement dans les galeries. Aujourd'hui, le public visite Instagram.          
Kamel Mennour

L'obsession du monde de l'art

Pendant les premières années de la galerie, Kamel Mennour s'intéresse et expose de la photographie, à une période où elle n'est pas encore beaucoup valorisée dans le monde l'art et qui représente selon lui "une fenêtre vers quelque chose de plus "digeste"". Il côtoie alors de grands artistes tels qu'Annie Leibovitz ou encore Larry Clark, avant de rencontrer des jeunes artistes en devenir comme Kader Attia ou Camille Henrot, qui remporta le Lion d'Argent à la Biennale de Venise en 2013.

Cette vocation était accidentelle, j'avais une formation d'économiste. Puis j'ai découvert le monde enivrant de l'art, et c'est devenu une obsession. J'ai beaucoup regardé, observé et lu pour m'imprégner de ce monde. Après ça, devenir galeriste était une certitude. C'est la création d'une forme, d'une pensée qui me permettait d'accepter ce challenge. (...) Les artistes t'élèvent et te permettent de voir le monde autrement. En les représentant, j'ai appris à ne pas avoir d'affect, car les plus grands artistes sont les plus exigeants envers eux-mêmes. L'art est un absolu et une rage, que la création fait entendre. Il faut savoir être proche et distant à la fois. J'ai jamais eu la prétention d'être un artiste. Je suis un porte-voix et le traducteur. Je voyage beaucoup pour être au contact de chaque artiste, et comprendre leurs projections mentales. (...) Quand j'ai rencontré Daniel Buren pour le représenter, il fallait être à la hauteur. Daniel Buren aimante d'autres artistes. C'est une caution. J'ai beaucoup appris grâce à lui. Il a redéfini l'exposition.          
Kamel Mennour

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour aller plus loin

Cette Masterclasse a été enregistrée en public le mercredi 16 octobre 2019, à la Foire Internationale d'Art Contemporain 2019, au Grand Palais à Paris. 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......