LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean Nouvel, 2009

Jean Nouvel : "Un architecte ne peut pas s'abriter derrière sa condition d'artiste pour faire ce qu'il a envie de faire"

1h
À retrouver dans l'émission

L'architecte mondialement reconnu nous livre, lors de cette masterclasse enregistrée à la maison de la radio, les coulisses de ses créations.

Jean Nouvel, 2009
Jean Nouvel, 2009 Crédits : Christopher Ohmeyer

Après des études à l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux, Jean Nouvel est admis premier au concours d’entrée de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1966 et obtient son diplôme en 1972. D’abord assistant de l’architecte Claude Parent, inspiré par l’urbaniste et essayiste Paul Virilio, il ouvre sa première agence en 1970. Peu après, il est cofondateur du mouvement "Mars 1976" qui a pour objet de lutter contre le corporatisme des architectes, puis du Syndicat de l’architecture. Ses prises de position engagées sur l’insertion de l’architecture dans le contexte urbain et l’originalité sans cesse renouvelée de ses projets dans le monde entier ont contribué à forger son image internationale.

La reconnaissance de son travail s’est traduite par de nombreux prix en France comme à l’étranger. L’Institut du monde arabe lui vaut en 1989 le Prix Aga-Khan en raison "de son rôle de passerelle réussie entre les cultures français et arabes". Il obtient en 2000 le Lion d’Or de la Biennale de Venise. En 2001, il reçoit trois des plus hautes distinctions internationales : la Royal Gold Medal du Royal Institute of British Architects (RIBA), le Praemium Imperiale de l’Association japonaise des Beaux-Arts et le prix Borromini pour le Centre de culture et des congrès de Lucerne. Il est nommé Docteur Honoris Causa du Royal College of Art de Londres en 2002. Trois ans plus tard, il reçoit en Israël le prix annuel de la Fondation Wolf pour "sa conception d’un nouveau modèle de contextualité et la redéfinition de la dialectique entre deux caractéristiques de l’architecture contemporaine : le concret et l’éphémère". L’année suivante, pour la Tour Agbar de Barcelone, il reçoit à Francfort l’International Highrise Award en raison de "sa contribution exceptionnelle dans le débat sur la grande hauteur". En 2008, il reçoit le prestigieux Pritzker Prize. En France, il a été distingué par de nombreuses récompenses dont la médaille d’or de l’Académie française d’architecture, deux Équerres d’argent et le Grand prix national de France pour l’architecture.

L'architecture est un art utile, on a d'abord un rôle social. Il faut absolument que le rôle sociétal de l'architecte soit pris en compte.

Ce qui est le plus important dans l'architecture, c'est la matière grise, l'idée. Les nouvelles technologies ne changent pas réellement la nature de l'objet.

Un architecte doit être perfectionniste même si en général c'est loin de la perfection.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......