LE DIRECT
Marie-Aude Murail

Marie-Aude Murail : "J'ai besoin qu'il y ait des enfants, c'est mon écologie"

59 min
À retrouver dans l'émission

Louise Tourret s'entretient avec Marie-Aude Murail pour cette Masterclasse enregistrée à la BnF. L'autrice de littérature pour enfants revient, toujours avec l'humour qu'on lui connaît, sur son parcours, ses influences et sa vision du récit enfantin.

Marie-Aude Murail
Marie-Aude Murail Crédits : Leonardo Cendamo - Getty

Marie-Aude Murail est l'autrice de 90 livres qui ont traversé les générations et les frontières et pour lesquels elle a remporté de nombreux prix littéraires. Docteur ès-lettres à la Sorbonne dès ses 25 ans, elle est également décorée de la Légion d'Honneur pour services rendus à la littérature et à l'éducation.

Marie-Aude Murail peut se targuer d'avoir un lectorat fidèle qui a aujourd'hui tous les âges. Elle a rencontré un grand succès en renouvelant la littérature jeunesse, en particulier à travers les thèmes qu'elle y aborde, à savoir la violence, la sexualité, la famille, la maladie, la folie et la mort.

En lisant Marie-Aude Murail, on sourit et on rit souvent, quel que soit le style choisi : fantastique, réaliste, policier ou bien historique...

Elle est la créatrice de la série dont les héros se nomment Émilien, Nils, César ou tout récemment Sauveur & fils. L'un de ses ouvrages les plus connus s'intitule Oh, boy !, mettant en scène une fratrie qui réinvente la famille. En lisant Marie-Aude Murail, on rit, on pleure et on se pose plein de questions.

Très vite, la question "Pourquoi écrire ?" et "Pour qui ?" s'est posée pour Marie-Aude Murail :

J'avais 12 ans, la question d'écrire ne se posait pas dans la maison, tout le monde écrivait. J'avais un père poète et une mère journaliste. Marie-Aude Murail

Les enfants me demandent si j'ai de l'encre à la place du sang. J'ai mille raisons pour lesquelles j'ai pu devenir écrivain. L'une d'elles était sans doute que pour ma mère, il y avait Dieu et en-dessous, les artistes. Pour Dieu la place était prise, donc on a pris celle d'en-dessous. Marie-Aude Murail

C'était pour ma petite sœur que j'écrivais. J'avais 12 ans elle en avait 8. On s'emmerdait grave et c'est pour ça qu'on est devenues créatives. Marie-Aude Murail

Si vous voulez faire un écrivain, enfermez-le enfant. Pas forcément dans un placard. On avait une chambre et c'est là qu'on a réinventé le monde, la cheminée devenant la montagne, la salle de bain étant la mer. [...] Il fallait faire avec cette chose formidable, qui change le monde qui s'appelle l'imagination. Marie-Aude Murail

La question de la fraternité revient souvent dans les livres de l'autrice :

Comme je voulais vraiment traiter le problème de la fraternité, je me suis débarrassée très discrètement des parents. [...] Je le fais très bien en 3 phrases au début. Marie-Aude Murail

Le vrai sujet c'est ça : comment rester ensemble ? Marie-Aude Murail

Ses premiers écrits, Marie-Aude Murail les a faits pour la presse féminine :

On me demandait de penser à la vie des autres. Je devais travailler pour des jeunes femmes qui étaient au travail. On me disait : "elles sont mariées, donc elles rêvent du prince charmant, faites-les rêver". Assez rapidement, j'ai essayé de les faire rire et c'est à partir de ce moment-là que ça a commencé à se gâter avec les rédactrices en chef qui me disaient ; "Très drôle, mais ça ne les fera pas rire". Cette condescendance était effrayante. Marie-Aude Murail

Ça m'a obligé à me décentrer, et puis j'adore les histoires d'amour, donc j'en ai écrit une centaine, il y a presque de quoi faire un volume de la pléiade. Marie-Aude Murail

Elle a beaucoup été inspirée par les auteurs anglo-saxons, et notamment Charles Dickens :

J'ai appris quelque chose qu'on m'avait caché à l'école : les livres peuvent se finir bien. Jusqu'à présent, on m'avait fait lire les classiques français, et c'est toujours la cata. [...] Les anglo-saxons sont des gens très sentimentaux, ils s'attachent à leurs personnages et ils essaient de les sauver. C'est une excellente école. Marie-Aude Murail

Je me suis aperçue que pour les enfants c'était important. Leur modèle est avant tout celui du conte de fée : "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants". J'ai beau leur expliquer que c'est à partir de là que commencent les emmerdements, ils ont l'air quand même d'y tenir. Marie-Aude Murail

J'ai besoin qu'il y ait des enfants, c'est mon écologie. Marie-Aude Murail

Si ses livres sont majoritairement destinés aux enfants, les thèmes abordés sont parfois très sérieux. Il est question d'orientation sexuelle, de maladie, d'abandon, de suicide, de femme battue... 

Pour chaque sujet, je me dis "en quoi ça peut être drôle ?" Une fois pour un sujet je n'ai pas réussi à trouver l'angle, pour pouvoir en rire, et il est toujours dans un dossier. Je n'y arriverai sans doute jamais, parce qu'il n'y avait rien de drôle. Marie-Aude Murail

Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret :

Mon écrivain préféré, hommage de Sophie Chérer à Marie-Aude Murail

Marie-Aude Murail répond à ses lecteurs en vidéo (chaîne YouTube des Editions de l’Iconoclaste, 2018)

« Un jour de l’été 1976, Marie-Aude Murail apprend à savourer la joie d’être au monde » (Une journée particulière, France Inter, 2017)

Rencontre avec « une auteure jeunesse » : Marie-Aude Murail, par Claire Bruyère et Henriette Touillier-Feyrabend (Ethnologie française, vol. 36, 01/2006)

Cibles mouvantes, Marie-Aude Murail à propos de la littérature jeunesse (BBF n°3, 02/2003)

Un entretien de Marie-Aude Murail par Françoise Ballanger dans La revue des livres pour enfants (n°170, juin 1996)

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......