LE DIRECT
Marie Ndiaye

Marie Ndiaye : "Trouver un personnage, c’est comme tracer des cercles autour d’un point d’intérêt, d’un visage qui m’intrigue, jusqu’à l’attraper"

59 min
À retrouver dans l'émission

Dans sa Masterclasse, l'écrivaine Marie Ndiaye raconte sa vie d'écriture, depuis l'enfance.

Marie Ndiaye
Marie Ndiaye Crédits : AFP

Je n'ai jamais eu le désir d'être écrivain, je ne me suis jamais posée la question en ces termes. Ce que je voulais c'était écrire, faire des livres abondamment comme ceux que je lisais. Mais être écrivain avec ce que cela implique, être lue, être reconnue, ne m'a jamais traversé l'esprit.

Marie Ndiaye a su très tôt qu’elle voulait consacrer sa vie à l’écriture. A 17 ans, elle publie son premier roman, Quant au riche avenir, qui sera suivi de nombreux autres ainsi que de pièces de théâtre, de romans pour la jeunesse, car elle aime se tenir sur les brèches, sur les frontières, explorant les divers genres mais aussi oscillant entre réalisme et fantastique. 

J'ai écrit mes premiers livres dès l'âge de dix ans, j'en ai écrit quatre, cinq...  je ne me souviens plus car ils ont tous disparu, je les ai tous détruits après la publication de Quant au riche avenir.

Ondulatoire et rythmée, son écriture s’attache aux détails des personnages et du quotidien, traversant ses obsessions, comme la notion d’étrangeté, les relations familiales troubles ou encore la dévoration. Elle obtient le Prix Femina pour Rosie Carpe et le Prix Goncourt pour Trois femmes puissantes.

Très souvent, c'est l'impression d'une femme qui traverse une rue, d'un homme qui prend un train. Quand ces images, ces songes deviennent récurrents, ils m'intéressent et j'entreprends alors de bâtir une grammaire, une syntaxe. J'entreprends d'organiser des phrases autour de ces images de rêve, et c'est ainsi que les personnages se construisent, des traits flous qui finissent par être entourés de mots, et qui grâce à ces mots prennent vie.

>>> Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret >>>

Biographie, bibliographie et analyse de l'oeuvre de Marie Ndiaye sur ce site consacré aux auteurs contemporains

Marie Ndiaye : la joie simple de l'activité préférée, portrait signé Catherine de Poortere, publié sur le site belge Pointculture

Marie Ndiaye évoque Crime et châtiment de Dostoïevski, « livre qui a changé sa vie »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Marie NDiaye, une auteure puissante : recension des actes du colloque dédié à l’œuvre de Marie Ndiaye à Mannheim en 2011

Les mutations subjectives des personnages de Marie Ndiaye, article de Maïté Snauwaert, Université d’Alberta

Présentation de l’opéra "Te craindre en ton absence", Hector Parra a composé la musique et a demandé à Marie Ndiaye d’en écrire le livret 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......