LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Raymond Depardon

Raymond Depardon : "Travailler avec le réel, c’est déconcertant"

59 min
À retrouver dans l'émission

Raymond Depardon, soixante ans de photographie.

Raymond Depardon
Raymond Depardon Crédits : Tristan Fewings / Intermittent - Getty

Raymond Depardon est une véritable institution, un "lieu de mémoire" de la photographie française. Depuis les premières photographies prises à Villefranche-sur-Saône, avec un appareil 6X6 de marque Lumière, ce sont soixante années d’images et d’histoires qui ont façonné cet homme au regard tendre et au verbe authentique. Au cours de cette Masterclasse, le photographe évoque ou dévoile certains aspects de son parcours, à travers anecdotes et témoignages, flashs et instantanés. 

Quelques fragments de sa terre natale en premier lieu, et la fidélité à ses racines, véritable socle fondateur de sa vie et de son œuvre. Un enracinement qui puise aux sources du monde paysan : humilité, authenticité, et une certaine forme d'insubordination...

Un jour un paysan m’a dit : "votre appareil photo c’est comme votre fourche" !

Si j’avais travaillé dans un bureau, j’aurais été un peu malheureux. Les paysans n’ont pas de chef !

Et tout comme son père qui regardait beaucoup les histoires de lune, le jeune Raymond en a gardé ce bon sens philosophique:

Photographie et agriculture ont un point en commun : le réel. C’est à dire quelque chose qui échappe.

Un réel insaisissable avec lequel le photographe-reporter entretient un dialogue ininterrompu depuis ses jeunes années :

C’est très étrange un photographe. C’est quelqu’un qui lutte contre le temps qui passe et qui travaille beaucoup avec le deuil. Le deuil commence dès la prise de vue. Une photo, « tac», et puis c’est fini.

Avec son appareil photo en bandoulière autour du cou et son certificat d’études en poche, Raymond Depardon est parti explorer le monde et les hommes, avec une éthique dans son approche de la photographie :

Quand on s’approche de gens relativement modestes et qui ne sont pas habitués à se faire photographier, il faut aller vite. Cela peut être des paysans de Lozère, des gens de l’Altiplano, ou sur des routes d’Éthiopie. Il faut faire une photo et ne pas insister, il faut laisser de l’air. Malheureusement on n’apprend pas cela dans les écoles de photo...

Il faut faire attention à ne jamais dominer les gens que l’on photographie. Si tu photographies les gens il faut leur parler.

Né en pleine période de décolonisation africaine, Raymond Depardon a été marqué par les travaux des ethnologues Claude Levi-Strauss et de Pierre Clastres : « A l’époque c’était eux les meneurs, les philosophes qui posaient des questions. Cela a forgé chez moi quelque chose de différent». Et puis il y a eu les rencontres décisives avec des cinéastes comme Chris Marker ou Jean Rouch, et la découverte du « cinéma-vérité ».

Je me suis aperçu que ce qui séparait la photo du cinéma, c’était les mots, le son, la conversation. Mais de quelle manière peut-on filmer une conversation ?

Raymond Depardon a alors mené de front photographie et cinéma documentaire, en posant sa caméra dans différentes institutions : judiciaire, policière, médicale. Avec toujours ce goût pour le cinéma direct, celui qui repose sur le dialogue et la parole. Pas de superflu ni de faux regards. Ni voyeurisme, ni exhibitionnisme. Juste l’essentiel : 

Les magistrats adorent mes films, car il n’y a ni interviews ni commentaires.

Sylvain Alzial, documentation sonore de Radio France

Retrouvez la masterclasse en vidéo ci-dessous :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

>>> Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret >>>

Palmeraie et désert : site officiel de Raymond Depardon

Raymond Depardon est membre de l’agence Magnum depuis 1979. Portfolio sur le site de l’agence

Biographie, filmographie et bibliographie sur le site de lEncyclopédie du cinéma

La France de Depardon : une exposition proposée par la Bnf pendant l’hiver 2010-2011

En 2013, la Cinémathèque française a consacré une rétrospective à Raymond Depardon 

Donner la parole. Dialogue avec Raymond Depardon et Claudine Nougaret, animé par Alain Bergala (novembre 2013). A voir sur Canal-U.

Mai 68, 50 ans après : Raymond Depardon se souvient "d'une jeunesse en colère" une série publiée sur le site du Midi Libre

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......