LE DIRECT
Sonia Wieder Atherton

Sonia Wieder-Atherton : "Une oeuvre me reste et est réussie si elle m'amène ailleurs"

58 min
À retrouver dans l'émission

Dans la masterclasse de Sonia Wieder-Atherton, on parle violoncelle, legato et Maria Callas.

Sonia Wieder Atherton
Sonia Wieder Atherton

Je voulais être faiseuse de sons, sans idée de la musique, des sons mats, sons qui rassurent. Je voulais pouvoir faire durer le son longtemps : j'ai alors entendu un son de violoncelle qui m'a hypnotisée, c'était du Vivaldi.

Elle est violoncelliste, née à San Francisco d'un père américain et d'une mère d'origine roumaine. Elle grandit à New York, puis à Paris où elle étudie d'abord au Conservatoire National Supérieur dans la classe de Maurice Gendron, puis à 19 ans, au début des années 80, elle franchit le rideau de fer pour étudier avec Natalia Shakovskaïa, au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. 

J'ai découvert le 'legato' plus tard avec les russes : j'ai remarqué que chez les musiciens russes, il y avait un rapport à la corde, à la phrase musicale qui était plus profond. J'ai compris que cette chose en plus était liée à la voix, alors je me suis mise à écouter Maria Callas beaucoup pour comprendre comment elle allait d'une note à l'autre : puisque précisément, dans la musique on va d'une note à l'autre.

Lors de mon retour à paris, on me disait souvent que j'avais foutu le camp chez les rouges. Ce fut très mal vu d'être passée par l'enseignement russe.

A son retour, à 25 ans, elle passe le concours Rostropovitch, dont elle est lauréate, et depuis, Sonia Wieder-Atherton est dans l'exploration permanente de son art, pusiqu'elle interprète le grand répertoire, mais elle est aussi dédicataire de nombreuses œuvres. Elle mêle les sonorités de son violoncelle au théâtre, à la danse, au cinéma, à la littérature.

Retrouvez ci-dessous cette Masterclasse en vidéo

>>> Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret >>>

Le site personnel de Sonia Wieder-Atherton

Sa chaîne Youtube

Odyssée pour violoncelle et chœur imaginaire. Aventure 7 - La nourrice : chant corse traditionnel, arrangé et interprété par Sonia Wieder-Atherton. Court-métrage de Xavier Arias

Dans la série Ecrire contre l’oubli réalisée au profit d’Amnesty International, ce “film-lettre” de Chantal Akerman pour Febe Elisabeth Velasquez, syndicaliste salvadorienne tuée dans un attentat le 31 octobre 1989. Avec Catherine Deneuve, musique Sonia Wieder Atherton.

Château de sable : une ballade de Jacques Higelin et de la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, proposé dans l’album Beau Repaire (2013)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Trois strophes sur le nom de Sacher : court-métrage de Chantal Akerman (1989), musique d’Henri Dutilleux interprétée par Sonia Wieder-Atherton au violoncelle

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Rediffusion de l'émission du 11 juillet 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......