LE DIRECT
Portrait de Xavier Veilhan au Musée d'Art Contemporain de Los Angeles en juin 2015

Xavier Veilhan : "Il faut laisser parler les éléments autour de soi, plutôt que d'écraser le réel"

59 min
À retrouver dans l'émission

Dans cette Masterclasse organisée à l'occasion du 40ème anniversaire du Centre Pompidou, l'artiste Xavier Veilhan revient sur ses techniques de création et les méthodes de travail pensées avec ses collaborateurs et qui font le succès de ses œuvres.

Portrait de Xavier Veilhan au Musée d'Art Contemporain de Los Angeles en juin 2015
Portrait de Xavier Veilhan au Musée d'Art Contemporain de Los Angeles en juin 2015 Crédits : Mark Ralston - AFP

Né dans une famille de musiciens, Xavier Veilhan arrive à Paris après le bac. Il travaille pour des radio libres et étudie aux Arts décoratifs de Paris. Il part ensuite étudier à l'Université des Arts de Berlin avant d'intégrer l'Institut des Hautes études en arts plastiques à Paris.  

Xavier Veilhan : "La vocation est un travail qui se construit. Il n'y a pas vraiment d'influence qui vienne de l'extérieur uniquement, ni une nature de la personne, c'est la rencontre des deux. Les Arts Décos est une école où l'on apprend à retourner les questions, à interroger des situations en prises avec la réalité. Ça a formé chez moi une idée de l'art qui n'est pas un espace sous vide, ou un espace éloigné du réel, mais au contraire un espace mental qui mène à l'apparition d'objets. Et ces objets doivent rentrer dans le réel et avoir une certaine forme, une certaine légitimité." 

Xavier Veilhan expose seul pour la première fois en 1990 à Milan, puis en 1993 au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris. D'autres lieux marquent son parcours comme le Centre de Création Contemporaine à Tours, le Consortium à Dijon et le MAMCO à Genève. En 2000, il connaît sa première rétrospective au Magasin de Grenoble. Son travail est ensuite exposé partout dans le monde et se fait aussi connaître du grand public à l'occasion d'une grande exposition au Château de Versailles en 2009. En 2017, Xavier Veilhan représente la France à la 57ème Biennale de Venise, où il crée le Studio Venezia.  

L'Atelier Xavier Veilhan, un espace organique

Son travail consiste à ressaisir le réel par diverses formes comme la sculpture, la peinture, la vidéo, la photographie et l’installation technologique. Il travaille dans son atelier du 11ème arrondissement de Paris avec de nombreux collaborateur.ices, un lieu d'échange où la discussion est au cœur de la pratique. 

Xavier Veilhan : "C'est un lieu où des choses s'échangent. Il y a une forme de chaleur, c'est un creuset qui est maintenu en activité. J'aime le côté atelier, avec une dimension quasiment rétrograde dans certaines terminologies. L'atelier est beaucoup plus proche d'un artiste de la Renaissance que de l'atelier d'un peintre qui travaille seul. La discussion est au centre de mon travail car pour beaucoup, la volonté de l'artiste est d’échapper au langage par des formes qui le transcendent. Moi, je conçois l'élaboration de ce que je fais dans la confrontation de mes idées à celles de quelqu'un d'autre. (...) Ce qui est amusant, c'est que mes collaborateurs proposent des choses encore plus proches de mon travail que ce que je propose. Ils ont une meilleure mémoire de mon travail. Ils portent la mémoire de l'atelier.

Savoir saisir le réel

La pratique de Xavier Veilhan est inextricablement liée au réel, à son essence et à son dévoiement ensuite. 

Xavier Veilhan : "L'idée est entretenue par un flux, c'est plutôt de la cueillette que de l'invention. Il y a des thèmes récurrents, épars, que je ramasse suivant les circonstances et mes intérêts. J'ai une liste d’obsessions récurrentes. On a toujours une mise en orbite en pétales, on part du cœur et on fait une circonvolution autour d'une même boucle. La sensibilité d'un artiste se rapproche de celle d'un appareil photo par la capacité à capter des information ténues, que d'autres gens auront laissées de côté. Il faut juste laisser parler les éléments autour de soi plutôt que d'écraser le réel, il faut être dans une discrétion et une hyper acuité."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Réécoute du 18 juillet 2017

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......