LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Anglais, universités, grandes écoles : quel avenir pour l’enseignement supérieur ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Si l’on en croit un article du Financial Times, « les énarques n’ont pas été entraînés à réussir dans le monde mais dans le centre de Paris ».

Dur constat que celui d’une élite repliée sur elle-même. Une élite qui sent le renfermé. Une élite qui sent l’Ancien régime.

C’est un peu ce constat là que vous faites aussi, Peter Gumbel. Vous êtes notre invité ce matin, bonjour. Vous avez été grand reporter pour Time Magazine à Paris de 2002 à 2009, avant d’enseigner à Sciences Po et vous publiez « Elite Academy » chez Denoel.

Pour vous, « si la France était une émission de télévision, ce serait Elite Academy ». Une machine à produire des élites extrêmement figées, qui peinent à s’ouvrir et se réformer.

Une caste se reproduirait, d’énarque en énarque, de polytechnicien en polytechnicien.

Et alors que la France a été traversée par un débat sur l’introduction de cours en anglais à l’université, ne serait-ce pas justement une mesure de salubrité publique ?

Pour justement réduire le fossé entre des grandes écoles déjà mondialisées et une université marginalisée ?

Peter Gumbel
Peter Gumbel Crédits : Radio France

avec:

Peter Gumbel

Il a été grand reporter pour Time Magazine à Paris de 2002 à 2009 avant d’enseigner à Sciences Po, dont il a dirigé la communication en 2011 et 2012.

Vient de publier chez Denoël Elite Academy, Enquête sur la France malade de ses grandes écoles

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......