LE DIRECT
Claude Lanzmann, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre visitant les pyramides du Caire le 4 mars 1967.

Claude Lanzmann : Simone de Beauvoir c'était "le scandale de la création"

2h07
À retrouver dans l'émission

Claude Lanzmann évoque ses souvenirs de Simone de Beauvoir, à l'écart de toute image scandaleuse ou iconique de cette grande figure du féminisme.

Claude Lanzmann, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre visitant les pyramides du Caire le 4 mars 1967.
Claude Lanzmann, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre visitant les pyramides du Caire le 4 mars 1967. Crédits : AFP

A l'occasion du centenaire de la naissance de Simone de Beauvoir, Les Matins accueillent le réalisateur Claude Lanzmann. Il fut son compagnon intime, compagnon aussi de nombreux combats pour la décolonisation ou la libération des femmes. Il revient ce matin sur l'oeuvre et la vie de Simone de Beauvoir, son héritage ... On ne connaît peut-être pas si bien l'icône du féminisme. Qui était "le castor" ?

Écouter
14 min
Claude Lanzmann dans Les Matins sur France Culture pour le centenaire de la naissance de Simone de Beauvoir le 09/01/2008.

Au micro d'Ali Baddou, Claude Lanzmann raconte sa rencontre avec Simone de Beauvoir au cour des réunions des Temps modernes. Il a aimé sa "voix voilée", une voix privée très différente de celle que l'on peut entendre dans les interviews.

Elle avait la voix voilée, elle avait un visage d'une grande pureté et avait des narines que moi je trouvais très belles. Je suis sensible aux narines des femmes également. On peut tomber amoureux d'une femme pour ses narines.

Il refuse fermement que l'on considère Simone de Beauvoir comme une "madame Sartre".

Toute cette histoire d'"amours contingentes", "amour nécessaire", entre nous soit dit, ce sont des... bêtises, des... conneries, même je dirai.

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......