LE DIRECT

Contrôle des chômeurs et management par l’absurde: peut-on encore donner un sens au travail?

2h32
À retrouver dans l'émission

Dans un rapport paru mardi, l’Organisation internationale du travail révèle que trois personnes sur quatre dans le monde ne bénéficient pas d’une relation d’emploi stable tandis que Pôle emploi vient de valider ce que beaucoup considèrent comme le flicage accentué des demandeurs d’emploi. Comment évaluer les méthodes d’accompagnement des demandeurs d’emploi tandis que leur nombre augmente malgré la reprise de la croissance ? Comment le management conditionne-t-il et encadre-t-il aujourd’hui les travailleurs ?

Pôle Emploi
Pôle Emploi Crédits : Charles Platiau - Reuters

Thierry, 51 ans, est renvoyé de son entreprise dans le cadre d’un plan de licenciements économiques. Après vingt mois de chômage et de recherche d’emploi sans succès, il accepte un poste de vigile dans un supermarché. Ceci n’est pas une brève dans un quotidien, mais le résumé du film « La Loi du marché » de Stéphane Brizé qui est sorti mardi et qui a été salué lors de sa projection à Cannes, notamment pour la prestation de son acteur principal Vincent Lindon.

Hasard du calendrier, hier, le conseil d’administration du Pôle emploi a approuvé la généralisation à l’ensemble du territoire d’un dispositif qui dissocie la mission d’accompagnement des chômeurs de celle du contrôle de leurs recherches. Par souci d’efficacité et pour permettre à ses agents de mieux accompagner les chômeurs, Pôle emploi vient de valider ce que beaucoup considèrent comme le flicage accentué des demandeurs d’emploi.

Julien Damon et Marie-Anne Dujarier
Julien Damon et Marie-Anne Dujarier Crédits : Radio France

Par ailleurs, dans un rapport paru mardi, l’Organisation internationale du travail révèle que trois personnes sur quatre dans le monde ne bénéficient pas d’une relation d’emploi stable. Pour le dire autrement, seul un quart des travailleurs sont salariés avec un contrat à durée indéterminée, avec un emploi à plein temps. Les trois quarts restant sont en contrat à durée déterminée, exercent à temps partiel, sont leur propre patron, ou encore travaillent au noir.

L’instabilité du travail conduirait-elle les précaires à devenir le nouveau prolétariat mondial ?

Comment évaluer les méthodes d’accompagnement des demandeurs d’emploi tandis que leur nombre augmente malgré la reprise de la croissance ?

Nous aborderons ces questions dès la première partie avec Julien Damon.

De méthode il sera également question en seconde partie et notamment de méthodes manageriales, avec la sociologue Marie-Anne Dujarier qui fait paraître à la Découverte un livre intitulé Le management désincarné : enquête sur les nouveaux cadres du travail .

Comment le management conditionne-t-il et encadre-t-il aujourd’hui les travailleurs ?

Pour quelles raisons les méthodes de management ne conviennent-elles ni à ceux qui les emploient ni à ceux qui les façonnent ?

La résistance passive à la Bartleby, héros de Melville qui « préfèrerait ne pas » est-elle en passe de s’inscrire durablement dans notre rapport au travail ?

> Ce qui nous arrive demain avec Nicolas Martin : La fin de la fin d'internet > Ce qui nous arrive en musique avec Matthieu Conquet : Mbongwana Star, autres planètes > < Ce qui nous arrive avec Jean Birnbaum en partenariat avec Le Monde des Livres

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......