LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

De Palmyre à Damas, s’achemine-t-on vers la chute de Bachar el-Assad ?

2h31
À retrouver dans l'émission

Alors que la menace de la destruction de la cité antique de Palmyre par l’Organisation Etat islamique a été largement médiatisée, les ruines du passé valent-elles plus que les ruines du temps présent qui recouvrent les morts de la guerre, dont le nombre dépasse les 210.000 en Syrie après 4 ans de conflit ? Le régime syrien court-il lui également à sa perte et quelles conséquences pourrait avoir sa ruine ?

Checkpoint Damas
Checkpoint Damas Crédits : Stringer Shanghai - Reuters

La semaine dernière, les djihadistes de l’Etat islamique s’attaquaient à la ville de Palmyre au centre de la Syrie. Dimanche, l’armée du régime de Bachar al-Assad a repoussé les assaillants qui menaçaient non seulement de s’emparer des champs gaziers entourant la ville dans le désert, mais aussi de détruire le plus important site antique de Syrie, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Jean-Pierre Filiu
Jean-Pierre Filiu Crédits : Radio France

Entre les ruines de la guerre et les ruines antiques, détruites dans des mises en scène bien contemporaines, le télescopage des temporalités crée le trouble.

Les ruines du passé valent-elles plus que les ruines du temps présent qui recouvrent les morts de la guerre, dont le nombre dépasse les 210.000 en Syrie après 4 ans de conflit ?

Qu’est-ce qui se cache derrière la stratégie destructrice de l’Etat islamique ? Cherche-t-il à mettre en concurrence les vies humaines et le patrimoine ? Comment, attaqué qu’il est par les raids aériens de la coalition internationale, parvient-t-il à conquérir de nouvelles villes en Irak, ou en Syrie ?

L’armée de Bachar al-Assad qui a repoussé les assauts des djihadistes autour de Palmyre a connu de nombreux revers au cours des derniers mois et on commence à dire que la fin du régime syrien serait proche. L’Arabie Saoudite a même annoncé qu’elle voulait réunir à Riyad en juin les différentes tendances de l'opposition politique et militaire syrienne, à l'exception des djihadistes, pour préparer « l'après Bachar el-Assad ».

Le régime syrien court-il lui aussi à sa perte et quelles conséquences pourrait avoir sa ruine ?

> Ce qui nous arrive demain avec Nicolas Martin : Empathes oui, mais empathes amis > Ce qui nous arrive en musique avec Matthieu Conquet : Minoriten Konvet : violon et orgue en dialogue

Intervenants
  • professeur des universités en histoire à Sciences Po (Paris). Il anime sur le site du quotidien "Le Monde" le blog "Un si proche Orient".
  • Professeur émérite d’Histoire ancienne à l'Université de Tours, rédacteur en chef de la revue internationale Syria.
  • Président de la Syrie
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......