LE DIRECT

Entre fiction et biographie : l’exil par Amin Maalouf

2h31
À retrouver dans l'émission

Amin Maalouf au Matins de France Culture
Amin Maalouf au Matins de France Culture Crédits : S.L. - Radio France

Armes automatiques, lance-roquettes… Depuis le mois de mai, le Liban voit ressurgir ses vieux démons. A Tripoli, on se croirait revenu 30 ans en arrière, en pleine guerre civile.

Entre les sunnites et les alaouites du Nord-Liban, les tensions ont toujours persistées. Mais la guerre syrienne a ravivé ces vieilles haines.

L’écrivain franco-libanais et membre de l’Académie française, Amin Maalouf, sort aujourd’hui un nouveau roman : « Les désorientés ». Il revient justement sur les cicatrices de ce conflit et de l’exil. 1975 : la guerre éclate au Liban. Et tout comme lui, Adam, le personnage principal du roman, décide de fuir le pays.

Des décennies plus tard, il retrouve là-bas des amis de jeunesses, réunis pour la mort de l’un d’eux. L’occasion de regretter le monde d’avant, de revenir sur ses choix et trahisons.

« Je porte dans mon prénom l’humanité naissante, mais j’appartiens à une humanité qui s’éteint ». Ce sont les premières lignes du roman d'Amin Maalouf. Aujourd’hui, les atrocités du régime Assad en Syrie sont une négation même de toute notion d’humanité. A-t-on des raisons de ne pas être pessimiste ?

avec : Amin Maalouf

Ecrivain

Essayiste

Membre de l’Académie française

Vient de publier chez Grasset « Les désorientés »

Intervenants
  • Ecrivain, essayiste, membre de l’Académie française.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......