LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

G8 de l'Internet

2h13
À retrouver dans l'émission

Paul Jorion et Jean-Marc Manach
Paul Jorion et Jean-Marc Manach Crédits : Marie Cazaban - Radio France
Paul Jorion et Jean-Marc Manach Marie Cazaban©Radio France Depuis hier se tient à Paris le premier G8 de l’Internet. On attendait beaucoup de cette grande première, qui réunit plus de 1000 personnes, dont de grandes « stars » internationales de la Toile… A l’heure où Internet a montré, dans le monde arabe, à quel point notre monde bien réel devait compter désormais avec son monde virtuel, on pouvait s’attendre à ce que le web soit consacré comme nouveau fer de lance de la démocratie. Pourtant le discours d’inauguration prononcé hier par Nicolas Sarkozy, axé sur la régulation et le besoin d’un internet plus « civilisé », a donné un autre ton à l’événement. Nous recevons ce matin pour en parler 2 cow-boys de ce Wild wild web qui inquiète notre président : Jean-Marc Manach, web journaliste spécialisé dans les questions liées à l'impact des technologies de l'information et d ela communication sur notre société et nos vies privées et Paul Jorion, docteur en sciences sociales de l’université Libre de Bruxelles, professeur, écrivain et chroniqueur spécialiste de l’intelligence artificielle, des sciences cognitives et de l’économie. Tous deux bloggeurs invétérés. ![](sites/default/files/2011/05/26/4259401/video-xix06x.jpg)
Intervenants
  • Anthropologue, économiste et professeur associé à la chaire Ethique et transhumanisme à l’université catholique de Lille
  • journaliste internet spécialisé dans les questions de libertés et de vie privée, co-fondateur des Big Brother Awards, auteur du blog "Bug brother"
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......