LE DIRECT

Innovation ou partage des richesses : quelle gouvernance économique pour la France ?

2h31
À retrouver dans l'émission

Jean-Philippe Delsol et Thomas Piketty
Jean-Philippe Delsol et Thomas Piketty Crédits : Corinne Amar - Radio France

Le XXIe siècle n’a que treize ans et voilà qu’est sorti aux éditions du Seuil « Le capital au XXIe siècle » de Thomas Piketty. Une somme qui tire les conclusions de trois cents ans de capitalisme et qui livre quelques conseils pour les décennies, voire les siècles, à venir. Certains qualifieront le livre d’utopique. L’auteur précise : « utopie utile ». En revanche, pour ceux qui aiment les prédictions, passez votre chemin, Thomas Piketty ne se pose pas comme le prophète de l’économie. Pourtant on serait tenté de dire en lisant ce pavé, qu’à l’heure des experts en tout (économie, politique, société, religion, cuisine équipée) il essaie de s'extraire de la masse des donneurs de conseils, pour atteindre le statut de théoricien de son temps. La crise de 1929 a eu son Keynes, la crise des années 2000 aura-t-elle son Piketty ?

Thomas Piketty a joué un rôle majeur dans la fondation de l'École d'économie de Paris, il y est aujourd'hui professeur. Il est par ailleurs directeur d'études à l'EHESS.

L’une de ses propositions phares dans Le Capital au XXIe siècle : créer un impôt sur la fortune mondialisé. On y reviendra avec Jean-Philippe Delsol , avocat fiscaliste et administrateur de l’IREF (Institut de Recherches Economiques et Fiscales) qui publiait chez JC Lattès en mars 2012 un livre qui avait pour titre l’affirmation suivante : A quoi servent les riches.

À venir dans ... secondes ...par......