LE DIRECT

Le débat sur le coût du travail en France va-t-il réveiller les syndicats ?

2h31
À retrouver dans l'émission

*
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/11/558add80-27f0-11e2-a7b7-782bcb76618d/838_tartakowsky-lorenzi.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Danielle Tartakowsky et Jean-Hervé Lorenzi" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/11/558add80-27f0-11e2-a7b7-782bcb76618d/838_tartakowsky-lorenzi.jpg" width="838" height="628"/>
Danielle Tartakowsky et Jean-Hervé Lorenzi Crédits : Mélanie Chalandon

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Radio France</em></span></figcaption></figure> 
  • « Il n’y a pas de problème de coût du travail », affirmait hier le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, dans les colonnes du Parisien.

Un problème de coût du travail… c’est pourtant ce qui semble ressortir du rapport Gallois. Le rapport a été remis hier à Jean-Marc Ayrault et on saura ce soir quelles mesures vont être appliquées par le gouvernement.

Le rapport Gallois préconise une réduction de 30 milliards des cotisations sociales. Un point sur lequel les syndicats pourraient bien être en désaccord avec le gouvernement.

Réduire le coût du travail peut-il être une politique économique de gauche ?

Et comment les syndicats peuvent-ils exister, alors que certains comme la CGT ont soutenu la candidature de François Hollande ?

Une politique de réduction du coût du travail serait-elle alors l’occasion pour les syndicats – voire la rue - de se réveiller ?

Car les syndicats sont en déclin depuis plusieurs décennies… Ils ne rassemblent aujourd’hui qu’à peine 7% de la population active… alors que certains se demandent : face à la crise, que fait le mouvement social ?

Pour y répondre, nous recevons :

Danielle Tartakowsk y,Historienne et présidente de l'université de Paris-VIII. Elle publie, avec Michel Pigenet (dir.), Histoire des mouvements sociaux en France, de 1814 à nos jours (La Découverte).

Jean-Hervé Lorenz i, Professeur à l'université Paris-Dauphine, Président du Cercle des économistes, Président du Conseil de Surveillance de la Société « Edmond de Rothschild Private Equity Partners » et Membre du Conseil d'Analyse Economique.

*

Intervenants
  • professeur émérite à l'université Paris-Dauphine, président du Cercle des économistes
  • historienne, spécialiste de l'histoire des mouvements sociaux, ancienne présidente de l'université Paris VIII

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......