LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les migrants sont-ils les grands perdants des révolutions arabes ?

2h14
À retrouver dans l'émission

Michel Agier, Jean-Yves Moisseron et  Antoine Vitkine
Michel Agier, Jean-Yves Moisseron et Antoine Vitkine Crédits : Philippine Proux - Radio France
Jean-Yves Moisseron, Michel Agier et Antoine Vitkine Philippine Proux©Radio France L’Europe semble présenter des signes de schizophrénie aigüe depuis le début des révolutions arabes. Tout en applaudissant – parfois tardivement – les volontés d’émancipation des peuples, elle ne cache pas ses inquiétudes sur ces soi-disant masses de migrants qui pourraient frapper demain à ses portes… Ce matin arrêtons-nous un instant sur les fondements de ces peurs encore formulées dimanche soir par notre Président qui parlait de « flux migratoires incontrôlables »… et rappelons que depuis l’arrivée des 6000 tunisiens sur l’ile Lampedusa, aucune autre embarcation n’a été repérée… Mais d’abord, focus sur la Libye où le colonel vient déclarer : « Tout mon peuple m'aime, ils seraient prêts à mourir pour me protéger »... ![](sites/default/files/2011/03/01/3915641/video-xhb3ul.jpg)
Intervenants
  • anthropologue, directeur d'études à l'Ecole des Hautes études en Sciences sociales (EHESS) et chercheur à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
  • Chercheur en économie à l'Institut de recherche pour le Développement
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......