LE DIRECT

Mediator: titre censuré

2h31
À retrouver dans l'émission

Irène Frachon
Irène Frachon Crédits : Radio France

Hier, lundi 14 mai s’est ouvert à Nanterre le premier procès pénal contre le Laboratoire Servier, plus connu comme le procès Mediator.

Plus de 350 victimes attendaient avec impatience le début de ce procès car le laboratoire qui a conçu et commercialisé le Mediator risque gros : 4 ans de prison pour son fondateur Jacques Servier ainsi qu’une amende de 37.500 euros.

Mais les avocats de ce géant de l’industrie pharmaceutique avaient plus d’un tour dans son sac. En s’attaquant à la procédure ils ont fait appel à deux questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) et le procès a été donc suspendu. Mais il n’a pas été annulé. Il faudra donc attendre la nouvelle date du début du procès pour connaître, enfin, la nature du jugement.

Irène Frachon Irène Frachon, vous êtes notre invitée ce matin, vous avez été citée comme témoin par les parties civiles. Vous avez en effet mené en 2009 une étude décisive auprès de vos patients à l’hôpital de Brest qui a abouti à l’interdiction définitive sur le marché du Médiator en novembre 2009.

Plusieurs questions restent pourtant encore sans réponse :

Quels liens entre les laboratoires pharmaceutiques et le monde médical ?

Quelles ont été les responsabilités des agences de santé qui sont censées contrôler le marché du médicament ? Bref y aura –t- il un « avant » et un « après » affaire Mediator ?

Irène Frachon:

Médecin des hôpitaux, spécialiste de pneumologie a publié « Mediator 150 mg, combien des morts ? » aux éditions dialogues en juin 2010.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......