LE DIRECT

Trafic et consommation : quelle politique publique face à la drogue

2h31
À retrouver dans l'émission

Ce sera donc au numéro 39, du boulevard de la Chapelle, au cœur du 10ème arrondissement, entre l’hôpital Lariboisière et les rails de la gare du Nord que la première salle de consommation de drogue à moindres risques de France – comprenez salle de shoot – ouvrira ses portes dans les mois qui viennent. L’expérimentation ne fait pas l’unanimité, notamment auprès des riverains qui seront reçus ce soir à la Mairie du Xème pour une deuxième réunion publique d’information, mais elle a le mérite de faire face à la réalité, car c’est un fait : il y a des toxicomanes qui se droguent dans l’espace public… dans des conditions sanitaires déplorables. Face à ce constat, on peut se plaindre ou fermer les yeux, on peut aussi tenter de les aider. C’est ce qu’ont tenté de faire timidement depuis près de 25 ans les pouvoirs publics : en 1987, Michèle Barzach, gouvernement Chirac, autorise par décret la vente libre des seringues en pharmacie, entre 1993 et 1995 Simone Veil inspirée par Bernard Kouchner son prédécesseur ouvre les premières cliniques où les héroïnomanes auront accès à la méthadone et au subutex et c’est aujourd’hui Marisol Touraine qui veut aller plus loin et faire rattraper à la France son retard puisque des essais sont déjà pratiqués dans une dizaine de pays à travers le monde, dans plus de 80 salles.

Mais ce n’est pas tout : ce weekend la publication d’un décret autorisant la commercialisation de médicaments contenant du « cannabis ou ses dérivés » brise un nouveau tabou. C’est une mince avancée mais un symbole fort.

Quelle politique publique face aux drogues ? C’est la question que nous nous posons ce matin avec nos invités…

avec:

Sylvie Wieviorka

Médecin-psychiatre spécialisée dans le soin aux toxicomanes

Directrice médicale d’un centre parisien de soins pour toxicomanes

Conseillère de Paris, Adjointe au Maire du 2e, déléguée à la prévention et à la sécurité

Jean-Pierre Couteron

Psychologue clinicien, exerçant dans un CSAPA (Centres de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie), et président de la Fédération Addiction . Il s’est intéressé dès 1999 à l'accueil des jeunes usagers et a participé à la conception et à la mise en place des consultations jeunes consommateurs.

Vient de publier : Salle de shoot : les salles d'injection supervisées à l'heure du débat français avec Pierre Chappard (La Découverte)

Jean-Pierre Couteron et  Sylvie Wieviorka
Jean-Pierre Couteron et Sylvie Wieviorka Crédits : SL - Radio France
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......